Le Capital des Mots.

Le Capital des Mots.

Revue littéraire animée par Eric Dubois. Dépôt légal BNF. ISSN 2268-3321. © Le Capital des Mots. 2007-2020. Illustration : Gilles Bizien. Tous droits réservés.


Top articles

  • LE CAPITAL DES MOTS - DOMINIQUE BOUGLÉ

    16 octobre 2013 ( #poèmes )

    Froisser jeter Des points jetés sur la feuille Que ma vie relie Ligne de vie Qui la lit Froisser jeter *** Déclin J’ai vu l’aube maquiller de rose la nuit J’ai vu l’aube grise piétiner la nuit J’ai vu le temps en cage des jours de série J’ai vu le temps...

  • LE CAPITAL DES MOTS - CÉDRIC BONFILS

    19 octobre 2013 ( #poèmes )

    L’usure C’est un cri qu’on tient Qui dure Encore et poussé pour rien Un cri de nuit dans le ressac des cauchemars Un cri de corps violentés, de voix qui s’égarent L’usure Un cri présent, si présent à chaque seconde Que ça te tourne, ça t’écœure, ça t’inonde...

  • LE CAPITAL DES MOTS- KHALID EL MORABETHI

    19 octobre 2013 ( #poèmes )

    Derrière le mur, Nos héros sont tous devenus esclaves d’un traître nommé sauveur, Des explosions… du feu… tout le monde meurt, Les cris terribles des drogués qui veulent mettre fin à leurs souffrances, ils arrachent leur cœur, La foi, à force d’être écartée,...

  • LE CAPITAL DES MOTS - KÉVIN PÉTRONI

    19 octobre 2013 ( #poèmes )

    Porche Pour Mathilde Muller. Je suis l'homme du silence en partage. Sur le marbre, gravée, la peau de mon angoisse. Une épitaphe de chair, de sang; Une épitaphe taillée dans l'homme, dans la patience de notre fin; du soleil soufflé à nos jours; du dernier...

  • LE CAPITAL DES MOTS - GÉRARD LEYZIEUX

    27 décembre 2018 ( #poésie )

    Et maintenant l’océan a perdu ses eaux Laissant ses limons asséchés sur les tourments mis à nus Paysage éperdu sur lequel ne ricoche aucun écho Contrée nouvelle vierge de tout pas aventurier L’océan a perdu ses eaux et aussi ses animaux Cimetière anciennement...

  • LE CAPITAL DES MOTS - ODILE LOIRET-CAILLE

    04 juillet 2017 ( #poésie )

    PLUIE D'ÉTÉ Brise volage sur le pavé luisant calmes amours au plus profond de l'air des flaques tristes à la mémoire de l'eau revenu à la vie l'homme s'éveille il boit les gouttes de pluie une à une dans le jardin perdu à jamais ciels d'enfance à mille...

  • LE CAPITAL DES MOTS - KÉVIN PÉTRONI

    28 octobre 2013 ( #poèmes )

    Nuit Pour M.Gambotti. -1- j’ai éteint la lampe en plissant les paupières: le monde avait des couleurs d’extinction, et le livre, dans la brise, tournait sa fin. -2- les mots les mots que j’ai scarifiés sur la page les mots comme autant de cicatrices les...

  • LE CAPITAL DES MOTS - SÉBASTIEN ROBERT

    28 octobre 2013 ( #poèmes )

    Orée (extrait) Tu dévoiles d’un geste Un ravin sans fleurs Il borde les fougères Une chênaie Sombre, dressée haut, Ecornée en reflets sans fond. Plus loin, dehors et déployée, L’amarante au milieu De l’ivraie. SÉBASTIEN ROBERT Professeur de lettres, il...

  • LE CAPITAL DES MOTS - WALTER RUHLMANN

    08 juillet 2018 ( #poèmes )

    Commencer Commencer de rien, d’un bout de terrain sec, d’une friche, non cultivée, au repos comme le tapis rouge pendu par-dessus la rambarde sur le balcon. Commence ton travail, travailleur acharné, commence ton ouvrage poétique, arrête de parler à voix...

  • LE CAPITAL DES MOTS - ODILE LOIRET-CAILLE

    14 avril 2020 ( #poésie )

    RÉSIDENCE SURVEILLÉE Alors que je tourne en rond comme une chauve-souris Que je guette nuit et jour les ombres dans le ciel Que je mange au festin de la terre infinie Que je boive à la fontaine le vin et le miel Je pense à toi Hamza * Alors que des nuits...

  • LE CAPITAL DES MOTS- COLETTE DAVILES-ESTINÈS

    29 octobre 2013 ( #poèmes )

    Moody blues Mais rien Une absence Un passage à franchir Un frôlement Une éraflure, d'accord Une rivière étrécie, des galets sur mesure Des éclats de soleil en surface Qui palpitent C'est comme un silence avec des mots dedans Des mots d'échanges tus Et...

  • LE CAPITAL DES MOTS- ERIC DUBOIS

    01 novembre 2013 ( #poèmes )

    Le temps ne guérit que doucement par intermittences l'absence des choses. L'éternel est mon présent et je ne le nomme pas. Le parfum des fleurs se mêle à la langue des souvenirs et des regrets et à la pierre des sacrifices. Le parfum des fleurs se mêle...

  • LE CAPITAL DES MOTS - KARL STRIHL

    03 janvier 2019 ( #poèmes )

    HT 8110 7 Mw bières ouvertes Transe migration Baudruche en tourmente J8E1V1 15W E14 Elmira Obsolescence programmée * Mis en abyme les angles spiralent Un flagelle aspiré Battement oscillatoire Enigme séminale Amnésie de l’insouciance amniotique * La feuille...

  • LE CAPITAL DES MOTS - GÉRARD LEYZIEUX

    15 février 2018 ( #poésie )

    Sur le fil des journées enchaînées S’étendent des morceaux choisis de vie Ils pendent et attendent le moment venu Défilent pages et images de tous âges Passage du tout à l’œil qui clignote Une histoire s’écrit à l’oubli de la mémoire Elle lit les mots...

  • LE CAPITAL DES MOTS - LAURE WEIL

    16 février 2018 ( #poésie )

    Au bistrot du coin La limonade jaune pétille à fond Un demi ou le ballon du patron Une de moins et les oranges dégringolent Un de plus et les gorges s’affolent Sur les banquettes de moleskine On s’acoquine ou se chagrine Le flipper pour se faire peur...

  • LE CAPITAL DES MOTS- YVETTE VASSEUR

    09 novembre 2013 ( #poèmes )

    Rue de l’Epine Deux arbres semblables Au coin de la rue Ont remplacé cet immeuble disparu Où un dimanche de juillet Je t’ai rencontré La maison a brûlé Le temps a passé Deux arbres ont poussé Une trace est restée. *** SES MAINS Elles étaient là pour m’accueillir...

  • LE CAPITAL DES MOTS- CAROLE CARCILLO MESROBIAN

    11 novembre 2013 ( #poèmes )

    Le Souffle des glaciers J'ai souvent pensé à l'hiver Pensé à l'hiver comme terrain vague pensé à l'hiver comme suite abrogée des étés Comme coupe porte vent et fenêtre à grisaille Comme chemin morne et long comme coupe à grenaille Celui-ci non Sa durée...

  • LE CAPITAL DES MOTS n°18- Juin 2009- Michel d'Oste-

    30 avril 2009 ( #poèmes )

    *Un instant d’exil, comme une cicatrice portée à même le cœur, au fond de l’âme, depuis l’enfance, recouverte par les linges du passé, un peu comme un bien reçu en héritage, trans mis de génération en géné ration, sorte de viatique à usage interne, jamais...

  • LE CAPITAL DES MOTS - JACQUES ROLLAND

    02 novembre 2013 ( #aphorismes )

    . Tout homme infatué perd en profondeur ce qu’il gagne en hauteur. L’immodestie est un excès de sel qui rend la soupe imbuvable. Poêtre ou ne pas poêtre … Si la question était là ! Se lever dépité et devant son bol de café se trouver une raison d’exister…...

  • LE CAPITAL DES MOTS- DELPHINE GEST

    15 novembre 2013 ( #poèmes )

    dans un verre d’eau suffit le dé à coudre La planche à dessins Montre la bombe C’est son intime cocon Elle la décrit la fabrique l’élabore Le coude planté dans le bureau le nucléon dans le monde la fera exploser dans le dernier flux du hasard un adorable...

  • LE CAPITAL DES MOTS- FRANÇOIS CANIHAC

    20 novembre 2013 ( #poèmes )

    Attendre l'étreinte folle du vent Attendre un signe entre les mots Convertis au silence Comme on saisit l'hésitation D'une flamme Au moindre souffle Attendre *** S'asseoir et demeurer Obstinément là Accroché à l'instant Qui s'altère Dans un crachin de...

  • LE CAPITAL DES MOTS - KARL STRIHL

    05 avril 2019 ( #poèmes )

    Quelles gamètes commettent les voies lactées Archées, aléas échafaudés Le tambour battant Re-quêtes contractuelles * IDÅSEN 292.872.52 Un monocle animé se déploie en ellipses Feuilleté des ordres insondables Coïncidents * Jumelage des mirages pollinisés...

  • LE CAPITAL DES MOTS n°6- Avril 2008- Charles Dobzynski

    01 mars 2008 ( #poèmes )

    ------------------ LE PREMIER REFLET N’ajoutez rien n’ajoutez rien à ce qui est Ce qui est nous dépasse et nous suffit à vivre En forçant chaque jour nos limites et nos clivages Nous appartenons à des hémisphères opposés L’hémisphère du crépuscule et...

  • LE CAPITAL DES MOTS- GÉRARD PARIS

    26 novembre 2013 ( #poèmes )

    Fragments Les coutures(ou les fastes) du mal, l’unification (ou la blessure) du beau… Filtrer les désirs, les haines, les rêves… Du for intérieur au liseré de « l’ego »…. Coupoles et citadelles : symboles de l’enrobé de l’être… La plaie béante de la terre...

  • LE CAPITAL DES MOTS - AZIZA RAHMOUNI

    30 avril 2014 ( #poèmes )

    Symphonies de l’autre rive Symphonie de l’ombre Dans le jardin des ombres Mon sang, danse flamenco Scrutant la source d’une tristesse domestiquée Devient arc…et proie, germe et son à la fois Relancée désamorcée Apparaît au seuil de la lumière Où mes doigts...

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents