Le Capital des Mots.

Le Capital des Mots.

Revue littéraire animée par Eric Dubois. Dépôt légal BNF. ISSN 2268-3321. © Le Capital des Mots. 2007-2020. Illustration : Gilles Bizien. Tous droits réservés.


Top articles

  • LE CAPITAL DES MOTS - MARIELA CORDERO

    27 décembre 2017 ( #poèmes )

    Parfois, l'eau, parfois soif. Tout bouge en silence le mouvement est éternel et le temps nous change parfois nous transforme en eau parfois nous transforme en soif. *** La Beauté. La beauté est allumée seulement pour la pupille exacte. La beauté fleurit...

  • LE CAPITAL DES MOTS - ALIX LERMAN ENRIQUEZ

    29 janvier 2019 ( #poésie )

    Anfractuosités Dans l’anfractuosité des dunes, j’ai exploré les cratères de sable où s’engouffrait un soleil froissé de pluie. Le roulis de la mer et son doux chuchotis murmuraient à mes oreilles une comptine oubliée. Tout en marchant, je mâchonnais quelques...

  • LE CAPITAL DES MOTS - CLAIRE KALFON

    28 mars 2020 ( #poèmes )

    Les trottoirs respirent Les serrures respirent Les carrefours respirent Les ronds points respirent Les calendriers respirent Le ciel respire Le monde transpire * La ville est vide La vie est pleine Le temps est plaine Et nous bocages * Parenthèses Volets...

  • LE CAPITAL DES MOTS - GEORGES THIÉRY

    27 décembre 2017 ( #poésie )

    Délaissant peu à peu les sombres orgueils qui entachèrent ma vie de paraître je retrouvais l'essence divine et commune si fine, au delà des regards, les similitudes, l'amour divin parcourant mon échine recourbée, les directions s'orientèrent vers la perfection...

  • LE CAPITAL DES MOTS - CAROLE CARCILLO MESROBIAN

    03 mars 2019 ( #poèmes )

    Extraits d’Ontogénèse des bris Celui qui marche en terre brune Des ombres embrasent les minerais C’est l’octroi de la terre à sa rotondité La hache circulaire Des circonvolutions perchées dans l’univers Face poudrée face entière Face au feu face lune...

  • LE CAPITAL DES MOTS - ALIX LERMAN ENRIQUEZ

    29 mars 2020 ( #poésie )

    Confinement Une libellule se cogne sur la vitre de mon ciel. Ses ailes vibratiles vrillent comme un deltaplane miniature. Elle cherche à sortir dehors à travers l’entrebâillement de la fenêtre ouverte. Je suis comme elle, captive de l’horizon. Ā l’intérieur...

  • LE CAPITAL DES MOTS - RAPHAËL ROUXEVILLE

    22 décembre 2017 ( #poèmes )

    Raphaël Rouxeville - DR - La question - Laquelle de tes vies céderas-tu aux miroirs bleus Laquelle aux ogres de Chine Laquelle à l’inutile Laquelle de tes vies offriras-tu au dragon des blondeurs Laquelle au maître Laquelle à l'aventure Laquelle des...

  • LE CAPITAL DES MOTS - CLAIRE KALFON

    03 février 2017 ( #poésie )

    Les nombres font une auréole Un nénuphar double De surface chaque jour Au vingtième jour il occupe Toute la surface de l’étang Je retenais mon souffle A l’intérieur de mes onze ans Quand couvrait-il exactement La moitié de l’étang ? A demandé mon père...

  • LE CAPITAL DES MOTS - MARTINE ROUHART

    02 mars 2019 ( #poèmes )

    Ce qui s’échappe d’entre les choses Entre les gouttes passe la voix du silence si apaisante qu’elle fait cesser la pluie * Ce soir j’irai suspendre mes attentes au croissant de lune je regarderai de tout petits rêves se balancer entre deux nuages * La...

  • LE CAPITAL DES MOTS - OLIVIER CANTENYS

    17 décembre 2017 ( #poèmes )

    Instants furtifs, milliards de seconde, souvenirs de photographie du siècle dernier dans la boite à coquillage. Si lointaine terre natale de mes aïeux , en ces villes de la campagne de Céret, vallons aux couleurs fauvistes et en cerisiers en fleurs. Petite...

  • LE CAPITAL DES MOTS - ALIX LERMAN ENRIQUEZ

    17 décembre 2017 ( #poèmes )

    A Paul Eluard J’écris ton nom sur la neige avec un bâton de pèlerin. J’écris ton nom sur la mer avec de l’encre de seiche. Sur le sable, j’écris ton nom avec un coquillage ébréché qui est comme un soleil blessé. J’écris une jolie ritournelle qui me fait...

  • LE CAPITAL DES MOTS - MAYA PETERS

    26 mars 2020 ( #poèmes )

    La terre infâme J’ai émergé de la terre. D’une terre humide et froide je suis née Telle une fleur sortant des tréfonds de la planète Bleue, J’ai pris ma place dans ce vaste monde obscur. Prenant l’écriture pour meilleure compagne, J’ai écrit des centaines...

  • LE CAPITAL DES MOTS - RAOUL DJIMELI

    03 août 2016 ( #poèmes )

    la fureur du vent s’éteint sur les ressacs de la mer le noir avale la montagne une grosse boule asperge l’air et l’empoisonne tout bas, nous écoutons la vie qui coule par souffles de carbone et publions les données tantôt gris tantôt froid le village...

  • LE CAPITAL DES MOTS - AHMED KHETTAOUI

    05 février 2017 ( #nouvelles )

    Le ciel mâche ses mots HOMMAGE ET TEXTE DÉDIÉ À NOTRE CHER DÉFUNT MANSOURI KADDOUR (INSTITUTEUR À AIN-SEFRA, ALGÉRIE) Le ciel tricolore rejeta la parole de son concitoyen : Ciel…Cela fut refus étrange… s’interrogea Kaddour Azzalt (1), en tapant fort au...

  • LE CAPITAL DES MOTS - CHARLES ORLAC

    02 novembre 2019 ( #poèmes )

    JEUX I Déplacement d'air 1 Cohabitation MOI : — Agnostique, sur tout Rite je tiRe un trait, Sur tout dogme, même si ma Rime, c’est vrai souvent se miRe dans l’eau claire du ciel, même si du fond de mon tRou c’est le haut d’une touR que toujours je vise....

  • LE CAPITAL DES MOTS - MARTINE ROUHART

    05 février 2017 ( #poèmes )

    Nuits blanches La nuit est là étendue devant moi espace noir si vaste si difficile à traverser nuit blafarde de lune ronde opaque sous la brume nuit blanche à la regarder flotter comme un oiseau qui plane sans se poser nulle part * Sous la neige le paysage...

  • LE CAPITAL DES MOTS - CLAUDE MISEUR

    01 mars 2019 ( #poèmes )

    La lumière certains soirs s’éloigne telle une énigme au tournant du chemin et je cueille une étoile à peine éclose sur un talus de la nuit Il se fait tard rentre chez toi y repriser un peu cette doublure du temps qui toujours file et s’use de t’avoir...

  • LE CAPITAL DES MOTS - GEORGES THIÉRY

    28 mai 2017 ( #poésie )

    La terreur retenue par les bourreaux leur faire perdre la tête, alors que cherchant la part maudite, à la trentaine presque finie, je lis dans tes yeux le serment qui nous lie encore, retenant l’équinoxe sombre des nuits dans le parallèle de l’aube qui...

  • LE CAPITAL DES MOTS - GEORGES THIÉRY

    02 novembre 2017 ( #poésie )

    A l'interface toujours les lignes se confondent, fine silhouette aimée depuis longtemps, mes tempes et mon front lourds toujours visualisent le regard qui s'absente me dévisage furtivement, les hivers sont longs, la beauté souvent affleure le long des...

  • LE CAPITAL DES MOTS - PASCAL HERMOUET

    02 novembre 2019 ( #poèmes )

    Aurige La nuit étend ses tentacules humides discrètes ventouses célestes départs de feu le ciel insomniaque répond au suroît tel l’aurige antique tu mènes ton quadrige à la poursuite des heures perdues le plus pressé perd le premier *** Thé ou café Thé...

  • LE CAPITAL DES MOTS - RÉMY SOUAL

    03 novembre 2014 ( #poèmes )

    Rémy Soual Extraits de La nuit souveraine Obscur, obscur autour, obscur qui nous entoure, obscur des signes, obscur des formes, obscur à la lettre. La nuit souveraine gouverne, règne sur l’espèce humaine en quête de clartés fugaces, voile étendu sur le...

  • LE CAPITAL DES MOTS - MARIE-JOSÉ PASCAL

    01 mars 2019 ( #poèmes )

    Gommer les images! Gommer jusqu'à la fin toute trace de larmes, Chevaucher l'impossible pour écarter l'horreur, Les soldats de la mort ont noirci le décor ! Terré dans son brouillard le monde fait silence, Même le soleil du matin est frappé par le deuil...

  • LE CAPITAL DES MOTS- GEORGES THIÉRY

    25 novembre 2017 ( #poésie )

    Brûlant secrètement d'un feu que nul ne peut arrêter, je vis l'enfer hanter mon esprit hagard et sur les rives du jour toujours je scrutais le détail, le fin parcours, agonie intérieure permanente le lys du jour arrête l'éclipse fatale de nos regards,...

  • LE CAPITAL DES MOTS - GEORGES THIÉRY

    09 décembre 2017 ( #poésie )

    Listant les amertumes niées Toujours le dernier deuil à la fenêtre me semble loin Je cherche l'issue sans fin à ce monde de dualités La parfaite unité dans mes veines La splendeur à nouveau des jours d'été Le dernier signe, la dernière hécatombe Dans...

  • LE CAPITAL DES MOTS - FRANCE BURGHELLE REY

    28 février 2019 ( #poèmes )

    ma joie-papillon s'est posée sur la fenêtre sans toit sans toi mais faut-il nommer jamais mon retour dans tes bras filins où s'emmêle mon destin où s'entend ma souffrance faut-il nommer ce comment éviter le trop tard prends l'instant où tout est justifié…...

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents