Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

Les collines de la Drôme

 

ou

Description d'un paysage

 

 

 

Il y a devant moi un paysage

Avec des collines : description ou

Comment ressentir d’une beauté

Projetée à mes yeux et comment

 

la rendre d'une certaine manière

A qui lira ceci - C'est un paysage

Voilà. Il se tient tranquille,

Immobile, bien droit devant moi

 

Il ne bouge pas, ou alors si peu

Avec du vent parfois, sauf

Que je remarque quand même

 

Quand même que dès que je bouge la tête

Quand mon cou prend une inclinaison

Plus ou moins accentuée, qu’il se déplace

  

*

  

 

Je commence par là

Il faut bien commencer par quelque chose

Déjà qu’on ne sait plus comment

Que ça finira

Je vous en fais part

Cher qui lisez

Mon poème

Qui vous préviens que pour

Enfin commencer

J’ai pris une putain de décision

Et que je l’assume

Je vous fais part

Je vous donne des poèmes

Et je commence par là

 

 

*

 

 

Je ne suis personne pour vous

Mais qu’est-ce que je suis pour moi-même !

Je suis-je suis : voilà

Et je me sers les coudes

Crénom d’une pipe

Je me contente de ma valeur

Je suis là, vers vous tendu

A pisser dans mon froc

Et personne pour m’appeler du nom du diable

Diable ! Diable !

C’est pourtant si facile que je suis pour vous

Comme vous l’êtes pour vous

Et comme pour moi

Vous êtes vous à ma manière

Une ficelle mais un luxe

Putain, un vrai luxe de moi

Pour moi tout seul

Mais aussi pour vous et pour personne

C’est impossible

 

 

  XAVIER FRANDON

 

 

Xavier Frandon est né Vierge ascendant Balance et Bouc de surcroît quelque part sur les bords d'un fleuve. Après des études consacrées à une des lorgnettes de l'humanité, Il émigre en région Parisienne en 2006 où il est l'heureux détenteur d'un métier tout à fait normal mais dont l'occupation légitime l'enrichit quasi quotidiennement. Il publie quelques articles dans des revues mais surtout...mais surtout ça ne rigole plus du tout depuis que ses poèmes emplissent des milliers de pages que le monde entier, avide, frétille d'impatience de découvrir à tous les coups. Il cherche des contacts, des intéressés de curiosités, avec qui partager le fond de sa pensée tout aussi indispensable pour lui-même que celui de son coeur.

(Le Moulin de Poésie, Le Capital des mots, Paysages écrits, L'Autobus, Libelle, Gelée rouge, 392, La Traction Brabant).

 

Tag(s) : #poèmes

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :