Le Capital des Mots.

Le Capital des Mots.

Revue littéraire animée par Eric Dubois. Dépôt légal BNF. ISSN 2268-3321. © Le Capital des Mots. 2007-2020. Illustration : Gilles Bizien. Tous droits réservés.


LE CAPITAL DES MOTS - WALTER RUHLMANN

Publié par ERIC DUBOIS sur 23 Février 2013, 20:42pm

Catégories : #poèmes

 

Ereinté

 

Je me sens lessivé,

la fatigue est une sensation étrange,

les membres douloureux, les yeux engourdis,

la bouche comme du carton,

le cerveau en compote,

ces doux moments de plaisir.

 

Ce lit dans lequel je me vautre est confortable

sauf si des poils, des miettes, les odeurs de sueur de la nuit précédente

traînent sur les draps.

Les tâches laissées lorsque la lune et les étoiles au-dessus de nous,

éclatantes et colorées, brillaient.

Irisées, irradiant nos corps expulsant l'eau, la semence et la salive.

 

Cassé et faible et pourtant prêt à passer la nuit à frotter,

à brûler l'intérieur moite de ton corps éreinté.

 

 

***

 

L'escalier en béton

 

Assis une fois de plus sur cet escalier en béton, il mène dans le jardin du père, je fume,

les nuages gris recouvrent le ciel, envahissent mon horizon, le vent souffle sur mon visage,

j'endure le froid humide de ce village normand, cette prison dont j'ai fui depuis tant d'années,

je regarde la mousse, elle recouvre le mur, le saule pleureur dans le jardin d'en face

et les canards cancanent leur cri ridicule comme si l'un d'eux avait glissé ou entamé

la danse des années quatre-vingt. Je me souviens de la pochette rouge, de cette musique idiote.

 

Tous ces souvenirs seront ma fin, ce dernier pas franchi avant de sombrer dans la folie

complète, totale, absolue, inévitable.

 

La première chute arriva il y a trente-cinq ans:

je n'étais qu'un petit enfant, à peine prêt pour explorer le monde,

j'aurais pu mourir le jour où je tombai de la première à la dernière marche de cet escalier:

une bosse comme un œuf de pigeon qui grossit sur mon front.

Sans doute m'a-t-elle laissé de mauvaises cicatrices, des bleus,

des troubles mentaux indélébiles et imperceptibles.

 

Avant ça

ils m'avaient presque crevé les yeux avec une paire de forceps, malignité

ils m'avaient laissé tomber sur le sol nu de la chambre, épuisement

ils m'avaient laissé entre les griffes acérées d'une nourrice imbibée, naïveté

ils m'avaient presque explosé le crâne contre le mur du garage, oubli

leur chien m'avait presque dévoré, jalousie.

 

J'ai échappé à de nombreuses blessures physiques tant de fois

mais semble être incapable de me tenir droit.

 

 

***

 

Nous chions dans l'eau claire

 

A l'époque

le bouleau se tenait droit,

c'était avant

que la tempête ne frappe nos côtes.

 

Tu disais que la chaleur

et le soleil te manquaient,

tu oubliais que le soleil

brille partout,

même où l'hiver emporte les arbres,

enlève les plantes et les sans-abris.

 

En route pour ton travail,

tu rêvais de pays chaud.

Le lagon, les plages,

oisif sous le soleil.

 

Combien de temps continuerai-je à méditer sur cet écart dans notre vie?

Combien de temps me faudra-t-il pour évacuer ces souvenirs cauchemardesques?

 

Nous chions dans l'eau claire

c'est tout ce que je veux dire.

Nous nous plaignons, nous geignons

quand le ciel ne cesse d'inonder

nos journées,

il crache sur nos carreaux,

il jute sur nos manteaux.

 

Non contents de notre sort, nous rêvons d'autres pays où les enfants se baignent dans la mer-de et n'ont que les fruits pourris laissés par les rongeurs à grignoter pendant que nous versons nos liquidités pour des maillots de bain, de la crème solaire et des sodas.

 

 

 

 

 

Extraits du recueil inédit The Year the World Ended … Not (2012)

  • Ereinté, titre original Overwrought Self, traduit de l'anglais pas l'auteur.

  • L'escalier en béton titre original Concrete Stairs, traduit de l'anglais par l'auteur, publié dans Pyrokinection (USA)

  • Nous chions dans l'eau claire titre original We Shit in Clean Water, traduit de l'anglais par l'auteur, publié dans Shit Luck Review (USA)

 

 

 

WALTER RUHLMANN

 

 

 

Walter Ruhlmann est professeur d'anglais. Il publie mgversion2>datura depuis 1996 et a créé mgv2>publishing en 2008. Walter est l'auteur de recueils de poèmes en français et en anglais et a publié des poèmes et des nouvelles dans diverses publications dans le monde entier. Il a été nominé au prix Pushcart une fois. Dernier ouvrage Maore, Lapwing Publication, Belfast, 2013.

Son blog:   http://thenightorchid.blogspot.fr

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents