Le Capital des Mots.

Le Capital des Mots.

Revue littéraire animée par Eric Dubois. Dépôt légal BNF. ISSN 2268-3321. © Le Capital des Mots. 2007-2020. Illustration : Gilles Bizien. Tous droits réservés.


LE CAPITAL DES MOTS - VÉRONIQUE SEZAP

Publié par ERIC DUBOIS sur 16 Mars 2012, 21:00pm

Catégories : #poèmes

 

 

SIX PIEDS SUR TERRE

 

(I)

 

PAYSAGES

 

 

chercher un silence ouvert

sur le monde

 

regard fixe

braqué sur le passage

 

l’œil en grand écart

 

 

*

Paysage I :

 

désir de rivage, dans la masse, tailler un espace aux vibrations mélodieuses d’où le bleu pourrait s’échapper

 

puis, lâcher prise

l’esprit en cavale sur ces étendues impénétrables

 

en l’absence d’ombre, changer de point de vue

 

l’observatoire : un pas sur le côté

 

dans la plaine : bruit braiment bramement et autres anecdotes

 

perdition dans la forêt, effrayée, trois petits points en guise de repère, comme un jeu désinvolte

 

(...)

 

 

(IV)

IL

Déroutes et des hommes

lui :

traînée de parfum, yeux exorbités, gravitant

lui :

fantôme collé sur la rétine de mes yeux

lui :

saveur évaporée, sur le bord de ma langue

 

*

on lit, à travers sa bouche

les mots macérant

la langue mal pendue

le palais aux mille et un mensonges

 

on lit, à travers ses mains,

les caresses oubliées

les scarifications malignes

(...)

 

 

(V)

 

PENDANT CE TEMPS

Pendant ce temps...

Le monde, 02/05/2009

la pandémie est imminente

état d’alerte

le premier rayon de soleil de la journée se pose sur la surface de l’eau, l’a troublant, légèrement

au coeur de la crise sociale qui secoue la France

la rivière rejoint l’océan, se jettera dans ses bras. perpétuelles retrouvailles

l’investissement chute, la récession s’aggrave

lui écrivait, tout bas, qu’il aimait, simplement ému par la vision fugace d’une femme, qui passait, là bas, au large de l’anti-cyclone

attentats, 56 morts – soldats, 9 tués – militaire – lutte – narcos

elle se transforme en ombre, enfouie bien malgré elle dans ses rêves. voulant oublier, elle se fit plus présente. jusqu’au jour où elle cessa de rêver

 

neufs soldats turcs tués par une mine dans l’est du pays

l’arbre, esseulé, se mit à perdre ses feuilles. une à une. tapissant le bitume de couleurs mordorées. puis, il fut nu. puis, il fut tronçonné

6500 sri lankais sont morts sans qu’aucun cadavre apparaisse à la une des journaux

en apnée, quelques années durant, à la recherche du trésor abandonné ou de la bouteille à la mer, archéologue de la détresse. puis, au gré des courants, il cherche l’île (elle ?) où s’échouer

(...)

 

 

(ayant fait l’objet d’un livre d’artiste)

 

SÉCRÉTION

chienne de mort

putain au long cours

accrochée au balancier

pied de nez – elle se trémousse

derrière ton dos

-alerte !

allégresse – nappée de sang gluant,

ne plus prononcer le mot – la langue dans le trou

chienne de vie

qui pactise

 

 

ÇA, rue dans les brancards 

ÇA, pue dans les placards

aux secrets bien rangés

aux histoires bien pliées

à l’odeur de naphtaline

termite

ÇA, me dévore

les cols rigides

les nœuds de mouchoirs

les linceuls

les draps tachés

de foutre fantasmé

 

j’exècre le vide, le néant,

les puceaux aux mains trop blanches

l’orifice de la naissance

 

ÇA, cure les bas fonds 

ÇA, racle 

ÇA râle

la marée noire,

(...)

 

 

 

 

 

VÉRONIQUE SEZAP

 

Photographe /plasticienne (cap Photographie + 1ère année licence art plastique), l’écriture et le langage ont toujours été présents dans mon parcours.

(En 2006, j’ai créé les éditions Mona Kerloff , éditant des livres d’artistes).

Deux recueils de mes textes « Opus » et « Mona 356 » sont parus aux éditions Fibres Libres et aussi , des photographies et des oeuvres sur papier ont accompagné des écrivains pour leurs livres : « A quoi rêvent les statues » avec Daniel Kay aux éditions La Part commune et « Dans l’unique visage du vent » avec Serge Torry aux Edt Chemins Bleus.

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents