Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dans les roseaux mourut
sans même le temps gravé
le saint ou le sculpteur

depuis je danse avec
Sébastien (le saint)
entrechoquant l'absence
au détour d'un lacet,

par grand vent souriant,

tu as goûté le ciel

 

 

 

 

***

 

 

 

 

Quand la mer en toi se retire

Les sons inarticulés

N'ont plus d'heure

 

 

 

 


***

L'audace désormais
fuligineux serpent des quatre vents

tous les éclats s'étirent
mais ne disent pas pourquoi

dans la tempe la mémoire
qui est prononcée

 

SOPHIE BRASSART

 

 

 

Peintre et poète
Blog Toile poétique : http://graindeble.blogspot.fr/

Tag(s) : #poèmes

Partager cet article

Repost 0