Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Plan de vol


Quand le poème s’écrit, il ne dit rien :
il passe.
Quand je passe, quand j’arrive à passer
par le poème
le rien dit fait soudain que tout peut s’écrire :
l’espace n’est plus sourd
à son propre délit

le crime rit.



La lettre


Si je suis tout à la lettre
la parole est sous-pli
De rien alors
elle ne pourra s’affranchir
qu’à dormir plus bas
son orgasme

Les reins des mots travaillent.
Ne sens-tu pas combien ton corps filtre ?
Le fossé où tu finiras, dans la rosée d’une nuit, t’attend déjà. Syllabe lavée de tout sol.




Opéra


Crucifixion. Au dehors, jeté puis avalé, ravalé, regobé, interné. Traduit. Motifié encore et encore dans la folie d’accouchements sempiternels. Vas-tu à travers ? Vas-tu là, à l’extérieur, au plus près ? Aviation spiralée des clous dans leur va et vient, partage des effets, flux des dés dans la corbeille mondiale où les cris s’activent à ravaler la musique du cadavre interne s’érotisant lui-même, à la lettre.
Doux hoquet silencieux. Et la suite.


SAMUEL DUDOUIT



Né en 1968. Pas encore mort.
Tag(s) : #poèmes

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :