Le Capital des Mots.

Le Capital des Mots.

Revue littéraire animée par Eric Dubois. Dépôt légal BNF. ISSN 2268-3321. © Le Capital des Mots. 2007-2020. Illustration : Gilles Bizien. Tous droits réservés.


LE CAPITAL DES MOTS - ROMAIN NOIR

Publié par ERIC DUBOIS sur 2 Février 2011, 19:57pm

Catégories : #poèmes

Griffe

 

 

 

 

Un disque a fui le grain

dans le sillon

 

Il titube en déroulant

sur la pliure

un long ruban du rond

  • et de sombre facture.

 

Entier percé de bonds

sous la friture

 

Rémission sans fin

sur la striure

 

Un disque a fui le grain

dans le sillon

 

Il résonne au filon

sans

l'aiguille

sûre

 

Le timbre a mis le frein

sans plus de son

 

Il titube en déroulant

sur la pliure

un long ruban du rond

  • et de sombre facture.

 

Déperdition sans fin

sur la rayure

 

Une griffe

censure

 

(appel empoussiéré

sur la rainure)

 

Un disque perd un grain

sur le chiffon

 

Plus de motif fermé

sur

l'épissure

 

 

Plus de

cen-

sure

 

 

 

***

 

 

 

Double barre

 

 

Elle part toujours pour revenir.

 

Un temps après l'autre.

 

Un temps, c'est un son nu,

dans un silence.

 

Simple traversée, construites de passages immobiles,

notes serties dans des briques.

 

Inlassablement, le temps fait vibrer les bijoux notés sur le collier.

Mouvements à peine perceptibles, ils s'étagent et s'organisent.

Notes volubiles ou transies, heureuses ou pleureuses, précises ou chaotiques.

Pendues sur des rythmes fous, trop longs, trop courts.

 

Quatre temps, c'est une ronde,

affalée sur le monde.

 

Nous la voyons,

lourde.

Nous l'entendons,

sourde.

 

Un demi-temps s'accroche.

étourdissant la croche.

 

Nous nous voyons,

grands.

Nous nous pensons,

forts.

 

Nous rêvons de toujours,

de mélodies infinies,

de miroirs sans reflet,

pour garder nos décombres.

 

Un temps sans imposer

on se regarde un peu

se compliquer la vie.

 

Sur la partition, tôt ou tard, nous atteignons le bord.

 

Il y a comme un vent froid

frondeur sur l'ecchymose.

 

 

Nous la voyons,

lourde.

Nous l'entendons,

sourde.

 

La mort c'est une noire

avant la double barre.

 

Puis quelqu'un crie :

« Musique maestro !».

 

Ainsi va la musique.

 

Elle part toujours pour revenir.

 

 

 

***

 

 

Divertissement par accident

 

 

Divertissement par accident

quantum de hasard

déconcertant

 

Déboire emballé qui fait grincer le tourniquet sinistre de la girouette

 

Gamme du pire

grinçante

Poussière déçue

grinçante

 

Déboire emballé qui fait grincer le tourniquet sinistre de la girouette

Explosion brûlante sans une lettre de convocation

 

Touche noire

givrante

Touche blanche

givrante

 

Déboire emballé qui fait grincer le tourniquet sinistre de la girouette

Explosion brûlante sans une lettre de convocation

Retard caressant la touche

 

déconcertant

quantum de hasard

Divertissement par accident

 

 

 

 

Extraits de "Harmoniques"

 

 

ROMAIN NOIR

 

 

 

 

Romain Noir est un artiste belge. Il est né en 1974 et vit à Liège en Belgique. Il publie dans des revues littéraires en ligne. En 2008, il réalise un premier album de chansons " Nuits Blanches - Face A : "La Belle et le Loup", dont les textes sont extraits d'une suite de poèmes « Nuits Blanches – Par delà la nuit » réunis en un recueil en 2009 (inédit). En mars 2010, il publie une suite de poèmes du froid, « Polaire Arctique », recueil numérique édité dans la Revue des Ressources. « Impasse » est publié dans cette même revue en décembre 2010. Il publie également des textes dans LE CAPITAL DES MOTS et ECRITS-VAINS. Sons, mots, voix, image ... tout entre dans ses essais de poésie sonore et multiforme et ce qu'il nomme « son laboratoire ». Il utilise son site web (http://www.romainnoir.net) comme plate-forme de création.



(Mise à jour au 02.02.2011)



Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents