Le Capital des Mots.

Le Capital des Mots.

Revue littéraire animée par Eric Dubois. Dépôt légal BNF. ISSN 2268-3321. © Le Capital des Mots. 2007-2020. Illustration : Gilles Bizien. Tous droits réservés.


LE CAPITAL DES MOTS- PIERRE RIVE

Publié par LE CAPITAL DES MOTS ( revue de poésie) sur 4 Novembre 2010, 18:43pm

Catégories : #poèmes

 

 

LE VENT

 

 

 

 

Des mèches lumineuses

Se subdivisent au front.

 

La face changeante

Dans l’exaltation

Dans l’ombre des cœurs meurtris

Et dans la renaissance du verbe.

 

Les sourcils

Pareils à des prédateurs nocturnes

Sous les blancheurs des lunes

Et les paupières rêveuses

Entrebâillées par les cils du souffle.

 

Il respire l’instant de ses narines singulières

Semblable à une bête

Couverte de sueur et de poussière.

 

Sa bouche se libère

Insufflant l’esprit

Aux arbres incurvés

Aux pierres érodées

Et aux doigts créateurs.

 

Un foulard d’embruns

Et de cumulus

Tissé par les ondoiements du sel

Affiche son cou.

 

Des cohortes de plumes crient sa fougue

Dans le tournoiement des ailes.

 

Et les plaques écumeuses de la mer

Implorent les îles

Les rivages de la quiétude

Contre les tempes des rochers.

 

Revoici le vent

Sur cette petite sphère

Noyée dans un océan d’étoiles.

 

Revoici le vent

Sans visage et sans âge

Qui offrit des corbeilles de fruits

Aux bottes des dieux.

 

 

 

 

 

Il siffle sous les portes

Frappe les fenêtres.

Et les coquillages vides

Pleurent les vergers de l’enfance ;

Les oreilles attentives

Qui se posaient sur les antres.

 

La poitrine poudrière

Tant de fois modelée

Dans le flux du temps.

 

Tel un scorpion

Sous le roc du ciel

Subrepticement

Il sort de son refuge

Jusqu’aux jambes de la nudité

 

Il s’immisce dans les mémoires

Et dans les désirs enfouis.

Ses membres serpentent

Dans les ruelles de la vie

Où s’attablent les regrets

Les bonheurs fugaces

Et les abcès crevés.

 

Au loin

Dans le tumulte des flots

Malgré la soif des bateaux

Et l’entrave des filets

Les mammifères chantent

Ses prairies.

 

Revoici le vent

Sur cette petite sphère

Noyée dans un océan d’étoiles.

 

Revoici le vent

Impalpable

Avec ses masques inachevés.

 

Le vent

Qui viendra se perdre dans les méandres

Du silence

Aussi, tel un rituel séculaire

Sur le cuir des mortels.

 

 

 

 

 

Des mèches lumineuses

Se subdivisent au front.

Des syllabes s’envolent

De ses lèvres démesurées.

 

Revoici le vent

Au-dessus des dunes

Et des déserts de sable.

 

 

 

 

 

 

 


 

Inédit

 

PIERRE RIVE

 

 

 

 

Pierre Rive : Auteur né  en 1960, a publié six livres aux éditions Chloé des Lys en Belgique. Et de nombreux textes dans des revues et ouvrages collectifs entre 2000 et 2010.

 

 

Livres :

 

  1. Ecriture Volume 1 (Compilation poétique 1994-2004) 2006

  2. Ecriture Volume 2 (Compilation poétique 1994-2004) 2006

  3. Parcs (Nouvelles et poésie) 2007

  4. Mélange (Sketches/Ecritures burlesques) 2008

  5. Eternelle Mythologie (Expression théâtrale et satirique) 2009

  6. Ville (Expression poétique et réflexions) 2010

 

 

Information sur l’auteur et extraits de ses ouvrages :

 http://www.pierre.rive.cowblog.fr

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents