Le Capital des Mots.

Le Capital des Mots.

Revue littéraire animée par Eric Dubois. Dépôt légal BNF. ISSN 2268-3321. © Le Capital des Mots. 2007-2020. Illustration : Gilles Bizien. Tous droits réservés.


LE CAPITAL DES MOTS - PHILIPPE CADIOT

Publié par LE CAPITAL DES MOTS ( revue de poésie) sur 20 Juillet 2010, 14:21pm

Catégories : #poèmes

PARIS SCENES

 

 

Je suis ce foulard de soie mauve, trouvé sur la banquette d'un taxi

Ou ce gant d'agneau glacé

Déposé sur l'accoudoir d'un fauteuil d'orchestre

 

Je suis ces tout-petits riens

Ces bouts de soi qu'on abandonne de-ci de-là

Je suis cette fracture dans le drapeau du temps

Ce verre encore ambré de whisky près de ce rocking-chair

Que seul le vent émeut sous le soleil tanné

 

Je suis cette flagrance, subtile et feutrée

Qui se laisse deviner dans cette cage d'ascenseur

 

Je suis l'oubli et déjà mes souvenirs d'avenir

 

Je suis ce sourire croisé à une terrasse

Et ses yeux verts dragée, au dessus d'un diabolo menthe

 

Je suis cette volute de Benson & Hedges

Qu’un rayon entre les stores vénitiens

Découpe en strates et distorse

 

Je suis en cette fin d'après-midi

Le cliquetis d'un rideau de perles qui faseye aux alizés

Et l'ombre de cette silhouette, adossée à une cabane sur le Pacifique

Qui semble chercher dans le vrac d'écume

Ces lucioles de phosphore qui pétillent à la surface de l'océan

 

Je suis ce couple enlacé

Qui seul danse dans cette salle

Entre les chaises renversées sur les tables

Sur un léger paso-doble

A l’approche du dernier carat du jour

 

 

 

PHILIPPE CADIOT

 

 

Né en France, j'ai grandi au Pérou sur l'altiplano de la Cordillère des Andes. Du plus loin qu'il m'en souvienne, j'ai toujours adoré lire puis écrire. Des poèmes qui constitueront mon premier recueil " Les Années fauves" (1974-79) ainsi que des nouvelles. Lauréat de la Société des Poètes Français pour son centenaire, je suis l’auteur de 9 recueils de poèmes. J'aime autant Rimbaud que Jim Morrison, Bashô que Gainsbourg ou Apollinaire que Lou Reed ainsi que Papa Ferré. Fondateur du 1erRecueil des Poètes francophones du Net : Olémo ! J’aime la vie comme une rage de dent, un jour férié ou la tiédeur de la nuque d’une femme que j’aime, sous mes lèvres.

 

http://www.myspace.com/hautlesmots

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents