Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Il disait :

     Elle rentre ou elle revient

     elle viendra nous retrouver

     en fin de semaine

     ou des grandes vacances.



Et l’enfant l’attend

  sans lui laisser le temps

   d’arriver



C’est ce soir à la gare qu’elle rentre

   d’un si long voyage.



   Et l’enfant regarde au loin

   près du Père séparé.



***

 

 

 

 

On saisit les voix

  à travers la buée des bières

    dans leurs moindres nuances.



Déjà disparue

  dans les clins d’œil

   des

bruits des pleutres



Elle pensait :

                                   tu entres dans mon cœur

        faisait un geste

                                    puis se ravisait

  dans les clameurs des villes nombreuses

de la vie nombreuse et des pas pressés

  qui s’entendent au loin

  parmi ceux qui se hâtent

sans au-delà jamais.









Extraits de « Si tout se casse la gueule »

 

 

NASHTIR TOGITICHI



Nashtir Togitichi. La cinquantaine, psychologue clinicien, formateur. Publications dans des revues sur le net : «  Le Capital des mots » et « Francopolis ».

 

Recueil : « Si tout se casse la gueule », inédit.



Tag(s) : #poèmes

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :