Le Capital des Mots.

Le Capital des Mots.

Revue littéraire animée par Eric Dubois. Dépôt légal BNF. ISSN 2268-3321. © Le Capital des Mots. 2007-2020. Illustration : Gilles Bizien. Tous droits réservés.


LE CAPITAL DES MOTS - NASHTIR TOGITICHI

Publié par ERIC DUBOIS sur 9 Juillet 2013, 16:20pm

Catégories : #poèmes

 

 

Aux jeux du jour

 

les gens

 

       fibres de soleil

 

 

                       attendant l’aube pâle

 

consultent

 

           l’oracle trompeur

 

                      des marchands de sable

 

 

 

Et j’ai gardé dans ma main

 

    la lumière sourde de ton sommeil

 

         confiante et attentive.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

***

 

 

 

 

 

 

 

Si tout se casse la gueule

  les forêts qui s’effondrent

  comme des vieux qui dégueulent.

Les cadavres déménagés à la hâte

       mais plus de places plus de places

et toutes les religions et les croix comiques

qui s’agitent qui s’agitent.

 

Si tout se casse la gueule

¨Ô les guerres des siècles précédents

aux allures de fanfares comiques

         des temps plein d’espoir

 

 

Si tout se casse la gueule

   nous marcherons mal soignés vers les mouroirs de masse

    un goût métallique de rejet méphitique dans la bouche

   mais même pas le Diable même pas.

   C’est ici et maintenant

   que nous ne danserons pas sur les ruines de Rome.

   Si tout se casse la gueule

   entre destruction et ruine

   pour la richesse en perte totale

   la purulence de la planète cessera de suppurer :

                                                                  Exit l’Homme !

 

Si tout se casse la gueule

dans les bidonvilles de l’Europe

les gosses brûlés déambuleront cherchant un Père

leurs ventres en forme de citrons graves.

 

Ö les visages noirs de carbone

 

  Tant de projets rasés sur les tables

 

  Et des souvenirs morts sans Demain

   Sans Demain Sans Demain

 

   Si tout se casse la gueule

  nos mains lâchées dans nos mains

 dans un monde de boue stérile

je vivrai parmi les loups

   et je serai très méchant.

 

 

 

 

***

 

 

 

 

 

 

 

Un jour

 

des mains croisées

 

enfin

 

tresseront

 

des couronnes

 

pour des rois et des reines

 

qui ne régneront

 

sur personne.

 

 

 

 

 

 

 

 

Extraits de "Si tout se casse la gueule"

 

 

 

 

NASHTIR TOGITICHI

 

Nashtir Togitichi

 

La cinquantaine, psychologue clinicien, travaille dans différentes institutions. Ecrit de la poésie pour vivre.

-Publications sur le net : http://www.le-capital-des-mots.fr/

http://www.francopolis.net/rubriques/coupdecoeur-textedecembre2012.html

http://www.paperblog.fr/4460482/le-capital-des-mots-nashtir-togitichi/

 

- inédit : Si tout se casse la gueule

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents