Le Capital des Mots.

Le Capital des Mots.

Revue littéraire animée par Eric Dubois. Dépôt légal BNF. ISSN 2268-3321. © Le Capital des Mots. 2007-2020. Illustration : Gilles Bizien. Tous droits réservés.


LE CAPITAL DES MOTS- KHALID EL MORABETHI

Publié par ERIC DUBOIS sur 19 Octobre 2013, 20:58pm

Catégories : #poèmes

 

 

Derrière le mur,

Nos héros sont tous devenus esclaves d’un traître nommé sauveur,

Des explosions… du feu… tout le monde meurt,

Les cris terribles des drogués qui veulent mettre fin à leurs souffrances, ils arrachent leur cœur,

La foi, à force d’être écartée, a fini par être oubliée,

La poésie rêveuse marche seule et ses pleurs ne s’entendent plus,

Le grand théâtre et les rôles principaux ont été brûlés, les personnages ne se reconnaissent plus,

La tendresse, il y a des années, a pris ses bagages et sa fille,

Elle n’a laissé qu’une seule lettre :

’’ Chères âmes, je vous ai tous aimés mais par malheur, c’est fini ‘’.

Des cris de colère et de haine, partout,

Une terre déserte et rien que ces hurlements des loups.

Les étoiles tombent, le ciel a une autre couleur, la lune a été fendue,

Des excuses, des prières, des regrets, trop tard, tout est perdu.

 

Derrière le mur,

Plus de cris en plein océan, d’un révolutionnaire prisonnier, condamné à mort,

Plus de cris d’un vieux parolier, poète, en prison avec ses mots en or,

Plus de cris d’un innocent, d’un homme, d’un père, d’un soldat,

Plus de cris d’une lumière résistante qui lance un appel au combat,

Plus de cris des consciences qui traînent en tirant leurs chaînes,

Plus de cris …

 

Derrière le mur,

Est-ce le début d’un cauchemar ?

Est-ce la fin ?

Est-ce que c’est Trop tard ?

 

Derrière le mur,

Nos esprits crient de douleur,

Nos peaux font mal à force de chaleur.

MONSTRE ! MONSTRE ! MONSTRE ! MONSTRE !

Une odeur qui rappelle que l’enfer n’est pas loin

Un désastre … des explosions... Des cris … du sang.

Et le silence n’est qu’un témoin.

 

 

 

 

 

 

 

KHALID EL MORABETHI

 

 

Il se présente :


Khalid EL Morabethi

Maroc / Oujda

Né le 10/7/1994

faculté mohammed 1 oujda lettre





http://www.facebook.com/pages/Lidées-Dailleurs/215172245200553

 

 

 



 



Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jerry 20/10/2013 16:21


En effet, je n'ai réalisé mon erreur qu'un peu plus tard…

Jerry 20/10/2013 00:49


Le capital des mots... hum, poème puissant, précis et percutant qui ne demande qu'à être lu relu et re-relu afin d'en saisir toutes les tournures. Je le trouve particulièrement actuel.

ERIC DUBOIS 20/10/2013 08:54



le capital des mots est le nom de la revue, pas le titre de ce poème .



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents