Le Capital des Mots.

Le Capital des Mots.

Revue littéraire animée par Eric Dubois. Dépôt légal BNF. ISSN 2268-3321. © Le Capital des Mots. 2007-2020. Illustration : Gilles Bizien. Tous droits réservés.


LE CAPITAL DES MOTS - JEAN GÉDÉON

Publié par ERIC DUBOIS sur 1 Avril 2013, 15:24pm

Catégories : #poèmes

 

 

ET APRES ?


 

Quand on est au bout du rouleau, on a le choix entre deux solutions, la bonne et la mauvaise.

 

La bonne consiste à privilégier la formule imprimerie et rouleau de rotative, à la mine un peu austère mais ayant l’avantage de vous transformer en pâte à papier. Celle-ci, est transmuée, au fil d’opérations plus ou moins complexes, soit en livres d’auteurs célèbres qui auront quelques chances d’accumuler de la poussière sur un rayon de bibliothèque, soit en bouquins industriels d’auteur à la mode, destinés dès leur naissance, au pilon.

Dans ce cas, rien n’est perdu, puisque ces livres mort-nés auront droit à une nouvelle vie, en étant transformés de nouveau en pâte à papier et prêts pour d’autres aventures éditoriales mercantiles. C’est donc une formule idéale, puisque voisine des théologies asiatiques qui, tournent en rond en se mordant la queue, dans une perpétuelle renaissance.

 

Vous voilà donc embarqué pour l’éternité, contrairement à l’autre solution qui consiste à opter pour la formule rouleau à pâtisserie. Celle-ci dont la vocation est de vous transformer en pâte à tarte, paraît, au premier abord, furieusement appétissante. Mais c’est un leurre, car une fois vos papilles gustatives abondamment caressées, votre bouchée de tarte avalée tombe inexorablement dans un trou, et là, vous êtes vraiment dans le caca, et sans espoir de retour.

 

 

11/07/2011

 

 

***

 

 

      

 

 

                                     L'essentiel

L’infinitésimale goutte de rien

Sans apparence ni contour

La petite somme équivalente

S’approchant du zéro absolu

Quand les bords se rejoignent

Au centre de rien qui vaille

 

Mais ce rien qui vaille

Infinitésimal équivalent

Plonge dans l’infini

De l’être essentiel qui nous meut

Et nous garde quelquefois

De l’autre qui aboie dans le noir

 

             

 

 

 

02/04/2012

 

 

 

 

JEAN GÉDÉON

 


 

 

Jean Gédéon a publié certains de ses textes dans de nombreuses revues et une douzaine de recueils chez Editinter, Hélices Poésie, et Encres Vives.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents