Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

 

 

                                                             Haïkus

 

 

 

                                          1

 

Dernier souffle au cœur

De la pierre ton nom

Qui trouve refuge dans la nuit

 

 

2

 

Homme qui défie l’orage

Il te faut crier pour que

Ta parole se fasse chair

 

 

3

 

Absoute par le feu

Qui brûle tes mots

La nuit sera l’obscur refuge de tes songes

 

 

4

 

A qui s’éprend d’espace

Chaque nuit sera première

Dans toute parole nouvelle

 

 

5

 

Oiseau de ténèbres

Tu devins nuit

Comme d’autres meurent

 

 

6

 

Parole de solitude

Qui troue la nuit

Comme un silex en feu

 

 

 

7

 

Crier pour combattre

Les paroles de l’éclair

Semées à tous les vents de la terre

 

8

 

Le vent trouve refuge

A l’infini dans la lumière

Qui accroît le vol oblique d’un oiseau

 

9

 

Parole lente

A corrompre les flammes

Ténébreuses de la nuit

 

10

 

Lac gelé sous la lune

Un oiseau patine sur une patte

Avec la grâce d’un danseur étoilé

 

11

 

Pierre dressée comme

La pointe d’une cime

Qui troue le ciel

 

12

 

Pas une ombre

Oblique sur ton visage

Le temps est nu dans tes mains

 

13

 

Chute d’une feuille

Sur la neige qui crisse

Sous le pas des arbres

 

14

 

Pierre gélive

Qui éclate sous la poussée

Du froid dans les os de la terre

 

 

 

FRANÇOIS TEYSSANDIER

 

 

 

 

François TEYSSANDIER. Comédien, puis enseignant. A publié trois pièces à  L’Avant-scène théâtre, et deux recueils de poésie (dont Livres du songe aux éd. Belfond, prix Louise Labé). A publié des nouvelles dans les revues Nota Bene, Roman, Brèves, Moebius, Muze, ADA Mag, ainsi que des poèmes dans une vingtaine de revues en France et en Belgique.

 

Tag(s) : #poèmes

Partager cet article

Repost 0