Le Capital des Mots.

Le Capital des Mots.

Revue littéraire animée par Eric Dubois. Dépôt légal BNF. ISSN 2268-3321. © Le Capital des Mots. 2007-2020. Illustration : Gilles Bizien. Tous droits réservés.


LE CAPITAL DES MOTS - DENITSA ILCHEVA

Publié par ERIC DUBOIS sur 5 Août 2013, 20:46pm

Catégories : #poèmes

 

 

 

 

Le décès de ma déception

2013

 

 

Je vous annonce le décès de ma déception

je peins une nature-morte inspirée de ma nature morte

Je fais des strip-teases par singerie mais

mon image reste malade au lit

 

Le sentiment est biodegradable .

Je le plante souvent dans mon jardin,

en lui disant : Pousse sinon

je me fâche ou je t'arrache !

.

La séduction m'a bouffée en pleine été.

je ne passerai jamais l'âge pour faire du marivaudage;

Je pleure comme un crocodile après le repas

car j'ai détruit mon château à la plage

 

 

J'ai rêvé d'une fleur gonflable sur un rocher.

C'était nuit et je me suis dis que ce n'était pas ça;

Farfelu et placide est un style de vie

ou plutôt une variation de la connerie

 

J'aime jouer à la licorne des fois dans la nuit,

me baigner le jour dans l'espace public

"aimer bien" traine comme un veux chien

je me sens bossue et ça me rend hystérique

 

 

l'amour tombe souvent à l'eau comme un vieux pot

espérer c'est bien pour mieux désespérer après

c'est moi qui suis tombée dans le mièvre

comme un clou dans un yaourt bulgare

 

 

L'enfantillage est un mauvais gamin

et la connerie est sa maman ;

Le ridicule montre son cul dans

une forêt remplie de loups

 

***



Miracle

2013

Les schnocks pissent dans une piscine gonflable

au bout de mon angoisse hivernale

J’ai envie d’un miracle

grand comme un déchet paranormal

 

 

J’accroche mon sourire aux oreilles

afin de faire la bonne figure

j’injure la norme en forme

d’un gros boudin strasbourgeois

 

 

Je nage dans ma piscine gonflable

j’aime la neige jaune comme de la pisse

j’ai envie d’un truc tout lisse, d’une surprise

ou d’une tarte gonflée à la cerise

 

J’ai une fabrique de faux espoirs,

pour faire chier les gens normaux

Je les étouffe dans une chemise noire

au nom de ma gloire

 

 

Je veux un miracle en forme

d’un mail miraculeux, une lettre claire

remplie d’éloges ou un groupe

de patapoufs qui roulent par terre

 

 

J’ai tiré un schnock par ses vieilles oreilles

et j’ai roulé mes bras autour son cou

je l’ai assassiné et je me suis sentie ok

ravie de son décès miraculeux.

 

 

 

 

 

miracle1.jpg

 

 

 

miracle2.jpg

 

  photos : ©  Daniel Pype

 

DENITSA ILCHEVA

 

BIO

 

Denitsa ILCHEVA est une artiste contemporaine d'origine Bulgare. Elle est née à Pazardzik, en 1980. Denitsa Ilcheva fréquente l'Académie des Beaux Arts de Sofia, puis elle part pour Paris. Elle passe son diplôme à l'Ecole Nationale des Arts Décoratifs à Paris en 2006. Elle s'exprime à travers la peinture, le dessin, l'écriture, l'installation ou la performance. Denitsa ILCHEVA définit sa démarche en tant qu'art total.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Gabriel Meunier 24/08/2018 07:42

Tres sympa ; j'aime beaucoup

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents