Le Capital des Mots.

Le Capital des Mots.

Revue littéraire animée par Eric Dubois. Dépôt légal BNF. ISSN 2268-3321. © Le Capital des Mots. 2007-2020. Illustration : Gilles Bizien. Tous droits réservés.


LE CAPITAL DES MOTS- CÉDRIC BERNARD

Publié par ERIC DUBOIS sur 9 Juin 2012, 11:05am

Catégories : #poèmes

Des tartines

C'est ça, beurrer des tartines. En prenant un raccourci, certes, ça peut se résumer à beurrer des tartines. Choisir l'immédiat, en pseudo-qualité, ou bon marché, ou se donner la peine de faire sa confiture. Doser, équilibrer, goûter, ajuster. Se décider pour la margarine, le beurre, le sel dans le beurre. Beurrer des tartines sans oublier le geste que l'on accomplit, en ôter la banalité et en conserver l'impression, partagée ou solitaire. Presque religieusement. Comme une première fois. Puis, lorsqu'il s'entend, se soigner au pain de figue, s'aventurer au pain de noix, risquer le pain aux céréales. Manier le couteau, les dents. Se décider temporairement pour la baguette, un peu, beaucoup. Gourmander. Abandonner la tranche gâtée car tombée, ou la récupérer, la nettoyer. Lui donner sa chance. Savoir profiter du pain blanc et de ses miettes, en pensant au pain dur. Ne pas reculer devant le pain bis. Connaître le pain noir. Peut-être semer ses propres  graines en vue de pétrir, au sein d'un pays producteur qui prend plus qu'il ne donne. Reprendre l'essence d'un geste fondateur, nourricier. Préparer des tartines, puis un jour juvénile, regarder cette cérémonie inaugurée fièrement, généreusement. Se dire que d'autres perpétueront.
Certainement, beurrer des tartines.
Le café est fini, c'est un nouveau jour. Je vais à la boulangerie.

 

 

***

Honneurs du bonheur

Enfants fiers affranchis des pères,
magnifiés des ministères,
sujets à l'arme et la larme
nous sourions édentés au destin
qu'on passe de gain, de vain,
et d'hypocras et d'alarme.
Ainsi princes méhaignés,
l'abnégation de notre plaie
est la grandeur de notre épée.

 

***


Religieusement

C'est bien ce Bouddha assis
Replet et repu
Sans dents tout sourire
plein et épanoui
qui me rappelle
pourquoi suis-je
et suis-je debout

 

 

 

CÉDRIC BERNARD




Cédric Bernard est natif du Pas-de-Calais, où il s'est échoué sur les rives en 1983. Après des études de Lettres Modernes, il se tourne vers le professorat des écoles, spécialisé à présent dans la difficulté scolaire auprès des adolescents.
Ayant joué jeune avec les mots, après une longue pause, il s'est remis à écrire, comme une toux reprend un tuberculeux après l'accalmie d'une cure.
Le blog http://lesmotsdesmarees.blogspot.fr/ est en ce moment la station de balnéothérapie de ses crachats, qui cherchent forme sur d'autres fenêtres.


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents