Le Capital des Mots.

Le Capital des Mots.

Revue littéraire animée par Eric Dubois. Dépôt légal BNF. ISSN 2268-3321. © Le Capital des Mots. 2007-2020. Illustration : Gilles Bizien. Tous droits réservés.


LE CAPITAL DES MOTS - ANNIE HUPÉ

Publié par ERIC DUBOIS sur 2 Mars 2013, 12:40pm

Catégories : #poèmes


L'œillet rouge de Marie

Ô l'orgueil d'être l'aimée!
L'ode outrée, l'aigre miel,
le lied morte-eau... Rigole !

Relègue l'émoi idolâtre,
l'étoile, l'ordure imagée.
Émigre, raille, doute. Ô, le
réel mou! l'idiote galère!

Guérie de l'œil moral et
déligotée - limer l'auréo-
le. Allègre, étourdie: moi,
l'ortie de Rome, aguillée.

 

***

 


Duel

Ta page commune et bavarde
comme un barde va et tapage.

noirci sous l’encre des ratures
tu l’envoies
en noir encore ô ci dessous
rares voies

Débordement de la rivière
rire de dément borde la vie

Métal plié de la mémoire
Conque qui détonne
Et donne quiconque
L'a mal déplié: mère et moi.

***

A fille perdue, faille du père

Près du torrent que des pertuis torturent
se risque le revenant désolé.

O, dualité mâle : alité tu ris, pressé tu péris

Le lit où je joue en rêvant soude ma solitude.

***

 

Grèce

Marbre fécond
j'esquive la pose esthète
dague, plomb, javelot fanent les colchiques.

Rival du maquis – captif chagrin,
un bijou orphique.
J'admire vigne et figues,
la nue bleue jusqu'à l'indigo,
un pli blanchi du flot m'ont ravie.

 

***

 


Tryptique

Blanc Noir Rouge

Griffant les poumons quai de Javel, le chlore
qui objectiva ma page en sa franche nudité.
Je brode un chemin logique, vérifie une piste
depuis la colombe – vol fragile – jusqu'au thème
emblématique du fjord en hiver, pays de neige.


Ombres déjà, que la bougie parfait, achève.
Menu fétiche de jais, ta page qui vibre
jumelle charbon avec glas. Par quel défunt
plomb du fond gothique, suis-je captivée ?


Golfe de coquelicots, le champ bat enjolivé
et je vis du sang qui me chauffe, ni bleu ni pur.
Hormis le coq, jacobin de faîtage pavoisant
nos fastes, j'aime le drapeau bolchévique
j'ai soif du vin obscur, d'un Mohican qui glapit.

 

 

ANNIE HUPÉ

 

 

Bibliographie : 1 poème dans A-Verse n°7, 1 dans Soleils et cendres n°104.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents