Le Capital des Mots.

Le Capital des Mots.

Revue littéraire animée par Eric Dubois. Dépôt légal BNF. ISSN 2268-3321. © Le Capital des Mots. 2007-2020. Illustration : Gilles Bizien. Tous droits réservés.


LE CAPITAL DES MOTS n°21- Novembre 2009- ISABELLE JULLIAN-

Publié par LE CAPITAL DES MOTS ( revue de poésie) sur 29 Septembre 2009, 23:03pm

Catégories : #poèmes

 EXTRAITS INÉDITS DE : « L'AME DE LÉA ».




AUBE





Léa passe d'une rive à l'autre

d'un fleuve de désirs clandestins.

En épouse fébrilement les berges

mais ne se laisse jamais enlacer

par les eaux tumultueuses.

Elle accoste

sur une petite place

entourée de peupliers.

Etrangeté de la nuit

s'évanouissant sur les arbres

en mille bougeons

de nacre et d'argent.

Léa s'endort sur ses rêves,

au coeur des peupliers

et des étoiles.

L'étonnement de l'aube

la réveille

avec du rouge aux joues

et du bleu sur les yeux.

La beauté inavouée de l'aube

la rassure.

C'est un jour nouveau

sans nulles traces

de luttes ni d'amertume.

Les poignards se sont couchés

dans l'herbe haute.

Le ciel déploie

un arc en ciel

sur tout ce qui vit.







LA MORT EST BELLE






Léa s'endort

près du bateau rouge.

Elle abrège ainsi en un instant

la destinée des oiseaux-lyres.

Souvenirs.

Nouveau lever du jour

sur des lilas mauves

enlacés de ronces.

Ombres du jardin

de son enfance.

Ombre de cette fenêtre

qui croisait celle d'un chat noir.

Ombre d'elle-même.

Pâle et frissonnante

les jours de pluie

sur les marchés.

La nuit s'étire

sur le bateau rouge.

Le sang se noie

dans son sang,

dans les eaux sombres

du port.

Puis, un astre murmure

que la mort est belle.

Qu'il n'est jamais trop tôt

pour partir.

Qu'il n'est jamais trop tard

pour aimer.

La mort et la vie

esquissent un ultime pas de danse

inscrivant pour toujours

dans le lointain

la destinée des oiseaux-lyres.




ISABELLE JULLIAN



Née en 1954, en Bourgogne. A toujours écrit de la poésie et publié dans des revues diverses.

De 1988 à 1991 a été la principale collaboratrice du poète Jurassien : Nicolas SYLVAIN qui animait le revue de poésie Franco-Roumaine : « FLORICA » ; dont le but essentiel était de faire connaître en Bourgogne les poètes Roumains et de donner la parole aux poètes étrangers interdits de Parole ou poursuivis pour leurs opinions. Notamment le Poète Russe : Mikola Danilovitch Rudenko. Fait actuellement partie de l'Association : «  La Voix des Mots », animée par Yves-Jacques Bouin qui joue un grand rôle sur Dijon pour faire vivre la poésie au travers de rencontres diverses.

Plusieurs recueils inédits et en voie de l'être :

L'Ame de Léa

Les Barricadés

L'Étrangère

Poèmes pour les enfants

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents