Le Capital des Mots.

Le Capital des Mots.

Revue littéraire animée par Eric Dubois. Dépôt légal BNF. ISSN 2268-3321. © Le Capital des Mots. 2007-2020. Illustration : Gilles Bizien. Tous droits réservés.


LE CAPITAL DES MOTS n°20- Octobre 2009- ERIC DUBOIS-

Publié par LE CAPITAL DES MOTS ( revue de poésie) sur 1 Septembre 2009, 23:03pm

Catégories : #poèmes

*****



Une somme de malentendus

ce que tu retiens

 

Ces années perdues

ce que tu ne voulais pas

 

Etre quelqu'un d'autre

tu n'aimes pas ton image

 

Comme si tu te résumais

tu voudrais qu'on t'aime

 

A un tour de taille

à travers tes écrits

 

On essaime des apparences

et qu'on casse le miroir

 

Plutôt que des vérités

 

 

 

Août 2009

 

ERIC DUBOIS

Eric Dubois est né en 1966 à Paris. Poète, lecteur-récitant et performeur avec l’association Hélices et le Club-Poésie de Champigny sur Marne. Auteur de plusieurs recueils dont « L’âme du peintre » ( publié en 2004) , « Catastrophe Intime » (2005), « Laboureurs » (2006), « Poussières de plaintes »(2007) , « Robe de jour au bout du pavé »(2008), « Allée de la voûte »(2008), « Les mains de la lune » »(2009) aux éditions Encres Vives, « Estuaires »(2006) aux éditions Hélices ( réédité aux éditions Encres Vives en 2009), « C'est encore l'hiver » aux éditions Publie.net ( collection Zone Risque), « Le canal », « Récurrences » (2004) , « Acrylic blues »(2002) aux éditions Le Manuscrit, entre autres. Nombreuses participations à des revues : « Les Cahiers de la Poésie », « Comme en poésie », « Résurrection », « Libelle », «Décharge », « Poésie/première », « Les Cahiers du sens », « Les Cahiers de poésie », « Mouvances.ca », « Des rails », « Courrier International de la Francophilie » …Responsable de la revue de poésie « Le Capital des Mots ».



http://www.ericdubois.fr

http://le-capital-des-mots.over-blog.fr

 



*******

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Debry 26/09/2009 11:56


J'aime beaucoup ce désir timide ! Il est délicat et laisse une petite trace, un rond paisible et lumineux, comme un verre d'eau fraîche sur une table en bois lorsque le buveur l'a remis dans
l'évier et s'en est allé visiter ses souvenirs et d'autres saisons.
Jean Luc 


Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents