Le Capital des Mots.

Le Capital des Mots.

Revue littéraire animée par Eric Dubois. Dépôt légal BNF. ISSN 2268-3321. © Le Capital des Mots. 2007-2020. Illustration : Gilles Bizien. Tous droits réservés.


LE CAPITAL DES MOTS n°20- Octobre 2009- EDITORIAL-

Publié par LE CAPITAL DES MOTS ( revue de poésie) sur 1 Septembre 2009, 23:05pm

Catégories : #poèmes

Cette année le Marché de la Poésie à Paris, Place St Sulpice s'est déroulé du 18 au 21 Juin. Cela fait vingt sept ans qu'il existe et je le fréquente depuis 1997 ou 1998, je ne sais plus. Auteur moi-même j'ai eu l'occasion, de montrer mes livres et de faire des dédicaces,  l'ambiance est sympathique, on y rencontre plein d'auteurs connus ou moins connus, de responsables de revues, bavards, d'amateurs de poésie, ouverts, chaleureux et curieux de tout. Depuis quelques temps, je passe des heures à discuter avec des poètes que je considère comme des amis, même si je ne les rencontre qu'épisodiquement dans l'année au Salon du Livre, au Salon de la Revue et dans certains spectacles, Claudine Bertrand, Charles Dobzynski,Emmanuel Hiriart, Jean-Paul Giraux, Louis Dubost, Jacques Morin... j'ai bien conscience que la Poésie est un petit milieu et que nous formons un réseau, une fois de plus, qui a peut-être des interconnexions avec d'autres réseaux... Il faut louer les efforts de tous ce gens pour "promouvoir "la Poésie, pour défendre l'écriture contemporaine: François Bon, Fred Griot et toute l'équipe de Publie.net, Michel Cosem et la revue Encres Vives, l'association Hélices et son responsable Emmanuel Berland, le Club-poésie de Champigny sur Marne, les revues Décharge, Poésie/première, les Cahiers du Sens, Traversées...Je n'ai pas la place de tous les citer. C'est d'autant plus remarquable que les médias relaient très peu ou pas du tout toutes ces initiatives hormis France Culture,  France 5,  France Télévisions, Arte , le site du Printemps des Poètes, le blog Poezibao...Des dizaines de milliers de visiteurs chaque année au Marché de la Poésie, certes, mais quand le Marché de la Poésie touchera-t-il le grand public? Quand s'étendra-t-il sur un autre lieu, plus conséquent, que la place St Sulpice?
Encore une fois je salue toutes les aventures humaines qui ne cessent de se multiplier! Quand la Poésie intéressera-t-elle les grands médias?
Quand ne sera-t-elle plus victime de leur ostracisme, de leur désintérêt ou de leur aveuglement? Je me souviens de ma rencontre avec le regretté Alain Suied et de ses encouragements à mon encontre à continuer en tant qu'auteur à toujours écrire et à être un passeur ( mon blog Le Capital des Mots) et aussi de son énergie à communiquer autour de la Poésie. Je garde espoir d'être entendu.



ERIC DUBOIS 

Responsable de la revue LE CAPITAL DES MOTS 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

yve bressande 18/09/2009 13:08

Oupppssssss, j'arrive donc un peu tard... j'ai lu plusieurs textes sur le bogue et j'en lirai d'autres à l'occasion mais mes yeux supportent mal les écrans...

yve bressande 18/09/2009 10:55

Bonjour, je découvre votre revue via une amie sur facebook... revue numérique ou revue papier ou les deux ? Si papier on la trouve où ? Je suis à Lyon.amicalmement,l'yve

LE CAPITAL DES MOTS ( revue de poésie) 18/09/2009 11:50


Revue numérique dont l'ultime et dernier numéro sera en ligne le 05 oct


merci

eric dubois


Alain Gojosso 03/09/2009 12:58

Laissez et oubliez. Je ne suis pas d'accord du tout quant à votre façon de penser la poésie. Je la crois autre que simple objet. J'entends qu'elle est prise et vivante d'une dialectique objet/sujet comme tout autre support artistique et qu'il n'est pas là de demeurer à un niveau superficiel afin que le "quidam" (qui se fout royalement de la poésie dans une certaine mesure qui ferait objet de bien d'autres discussions qui n'ont pas lieu d'être ici) puisse aussi s'y intéresser. Croire cela simplement en prostituant ce qui ne peut l'être, simplement pour suivre la contingence du nombre est là un très beau cliché également des plus naïf... Jusqu'à quel prix êtes vous prêt à promouvoir pour être entendu ?Nous parlons bien là de poésie et de mots ? Alors relisez les votres en cet "article". Il parle de tout sauf de poésie à mes yeux.Mais ce n'est pas si important que cela puisque le mur des réalités de chacun n'empêche pas les champs de germer ! (sourire). C'est en cela que je vous dis de laissez et d'oubliez ce qui doit demeurer une réaction à la lecture de vos mots qui me font mal aux oreilles et dévoient sous poncifs, préjugés ce qui se vit plutôt que de se vendre... (sourire ???)Bien à vous et vive en la poésie

Alain Gojosso 03/09/2009 11:20

Clichés nés du romantisme du XiX siécle ? En voilà un beau en tout cas (sourire).Me serai-je permis de perdre mon temps et vous faire perdre le votre pour demeurer dans le comment taire uniquement ?! (sourire).Bien à vous

LE CAPITAL DES MOTS ( revue de poésie) 03/09/2009 11:44


?


Alain Gojosso 03/09/2009 10:53

Sont-ce là les vraies questions à poser ? Vous parler là de promouvoir la poésie et d'espérer qu'elle soit entendue comme si elle était un champ parmi d'autres. Je crois que la poésie a bien plus de prétentions... Mais il n'est là après tout qu'un autre regard quant à la poésie et de demeurer ainsi en son champ ?Bien à vous

Eric Dubois 03/09/2009 11:08


Je crois que oui.

C'est le mot "promouvoir" qui vous choque ?

Promouvoir une pièce de théâtre, un film, un roman, pourquoi pas un livre de poésie?

Serait-ce antinomique?

Les poètes sont des êtres de chair et de sang et non des divinités immatérielles, éthérées

et dans leur tour d'ivoire ! Arrêtons avec ce cliché qui date du Romantisme 19 ème siècle,

avec le jeune poète maigre, dans sa mansarde ! Victor Hugo était un bon bourgeois !

La poésie véhicule des clichés qui font fuir le quidam de la rue : hermétisme,

intellectualisme, universitaire...



"Mais il n'est là après tout qu'un autre regard quant à la poésie et de demeurer ainsi en son champ ?"

Je ne comprends pas cette phrase !

Bien à vous


Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents