Le Capital des Mots.

Le Capital des Mots.

Revue littéraire animée par Eric Dubois. Dépôt légal BNF. ISSN 2268-3321. © Le Capital des Mots. 2007-2020. Illustration : Gilles Bizien. Tous droits réservés.


LE CAPITAL DES MOTS n°17- Mai 2009- Claudine Bertrand-

Publié par LE CAPITAL DES MOTS ( revue de poésie) sur 31 Mars 2009, 23:03pm

Catégories : #poèmes

 



 

****

SOLIDARITÉ AFRIQUE

via le Bénin

Le Bénin, ancien Dahomey, vit de l’agriculture et du port de Cotonou qui présente l’accès le plus rapide à la mer. Pays producteur de coton, d’huile de palme et de millet, pays aux 40 éthnies différentes, le français est langue officielle avec ses tournures et expressions savoureuses. C’est au cœur de l’état du Bénin – république indépendante – que s’est déroulée une manifestation d’envergure en voie de devenir le rendez-vous incontournable de la francophonie. La 3e édition du Sipoef (Salon international des poètes francophones) aspire à renouveler l’activité créatrice, à ouvrir des perspectives littéraires au lieu de recycler la pensée unique. Près d’une vingtaine de poètes de 4 continents sont accueillis chaleureusement pour partager mots et images du 2 au 7 mars 2009 avec divers milieux, divers acteurs culturels.


Malgré les obstacles, le pari de réhabiliter la littérature au sein de la cité est tenu. Ce pari, nous le devons à Amine Laourou - l’âme dirigeante du Sipeof - grâce à sa ténacité, à sa détermination et aussi, grâce à la jeune équipe hyper-dynamique composée de Jean-Louis Lokossou, Esther, Sophie et Mathieu qui l’ont soutenu. Seule, la passion qui coule dans les veines a raison des difficultés rencontrées. Assoiffée de justice, de paix et de libre expression, cette poignée d’idéalistes avec une fierté sans nom, tente de renouveler les alliances, d’esquisser de nouveaux points de passage en quête d’une humanité plus grande.


À travers nos rencontres et échanges, tous ont été bouleversés par cette terre Afrique aux prises avec de nombreux problèmes socio-économiques : chômage, famine, santé, éducation, alphabétisation. Sans parler de la présente crise mondiale qui sévit tragiquement! On ne peut demeurer indifférent face à l’histoire et à la culture des communautés africaines quand on franchit la Route des Esclaves que des milliers ont empruntée en direction de la Porte du non –retour. Comment ne pas entendre encore aujourd’hui ces voix, ces plaintes mêlées à celle de la mer.


C’est tout le peuple béninois qui a su se dresser pour affirmer souverainement sa littérature. Il assume son destin : «négritude debout» sur les traces de Senghor, de Césaire et de Jean Pliya.


La réussite de cette manifestation et le désir d’identité ont été si grands qu’au loin se profile déjà une nouvelle édition renforcée des expériences passées et présentes pour rapprocher davantage les peuples, réduire les inégalités et développer des perspectives de solidarité en lien avec l’univers africain moins accessible.


______________________

Note : La délégation québécoise au Bénin était constituée de : Danielle Fournier, Corinne Larochelle, Gary Klang, Romain Pollender , Andrée Lacelle, Mona Latif Ghattas, Claudine Bertrand.





© Claudine Bertrand





CLAUDINE BERTRAND



Claudine Bertrand est née à Montréal. Poète, elle a publié une vingtaine d’ouvrages poétiques et de livres d’artiste au Québec ou à l’étranger, dont L’Amoureuse intérieure (prix de poésie 1998 de la Société des écrivains canadiens), Tomber du jour, Jardin des vertiges, (Hexagone) et Le Corps en tête (L’Atelier des Brisants, 2001), pour lequel elle a remporté le prix international de poésie Tristan-Tzara 2001, décerné à Paris. Lauréate du prix Femme de mérite 1997 et médaillée d’or du Rayonnement culturel, elle est récipiendaire du Prix Saint-Denys Garneau pour L’Énigme du futur (2002), co-produit avec l’artiste Chantal Legendre. Dernières parutions : Pierres sauvages, (Éditions L’Harmattan 2005, France) et Ailleurs en soi (Domens 2006, France). Fondatrice de la revue Arcade, qu’elle dirige depuis 25 ans, elle contribue à faire connaître la poésie québécoise à l’étranger par de nombreuses lectures, conférences, manifestations et ateliers de poésie. Elle crée le site mouvances.ca pour donner la parole aux écrivains. Correspondante à Paris pour le 1er Congrès des poètes du monde en 2007 et en 2008, elle est l’invitée d’honneur à Larochelle pour les célébrations du 400e anniversaire.


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents