Le Capital des Mots.

Le Capital des Mots.

Revue littéraire animée par Eric Dubois. Dépôt légal BNF. ISSN 2268-3321. © Le Capital des Mots. 2007-2020. Illustration : Gilles Bizien. Tous droits réservés.


LE CAPITAL DES MOTS n°19- Septembre 2009-ATHANASE VANTCHEV DE THRACY

Publié par LE CAPITAL DES MOTS ( revue de poésie) sur 7 Août 2009, 23:03pm

Catégories : #poèmes

 

TROIS TREMBLEMENTS DE L’ÂME


Pour Théo et Akis noyés dans les brumes
de leur fastueuse seigneurie, la Céphisie
des lilas et des fontaines.


I.


Suave Chevalier du Vent doux,
Que me veux-tu, Chevalier de l’Amour ?
Parle ! Dis aux roses, aux grillons et à mon âme
Ce que ton ombre désire.


Tu me trouveras à travers
Le ruisseau de mon nom,
Dans les hautes fontaines de Céphisie,
Au-dedans de la larme
Qui illumine le soir agenouillé,
Sur la main de l’aurore,
Et dans le poème du ciel
Endormi au fond de ma voix de tilleuls !


II.


Subtile, aérienne, délicate clarté du décembre,
Fine pluie qui tombe en bouquets
Sur le mauve velours des rues silencieuses !


Eau de tendresse, bruine de chaleur,
Je converse avec ton cœur
Comme avec la radieuse Vérité !


Et c’est soudain l’éternité intense
Qui s’ouvre au regard profond
Qui veut la saisir !


III.


Elan, vigueur, espace,
Chuchotements, énergie,
Un corps sans matière, l’automne qui rehausse
Le chant perpétuel des pensées,
Des mots illuminés par les invisibles cicatrices

Des baisers, marques d’amour
Que rien n’efface.


Un nom d’Ami délicieux qui passe
Sur les cimes de l’âme la chargeant
De fruits mûrs et de syllabes vierges !

 

 



ATHANASE VANTCHEV DE THRACY

Glose :


Céphisie : il s’agit du quartier résidentiel d’Athènes, Kifissia, où habitent le grand poète
français Théo Crassas et son frère Anastase dont Akis est un diminutif affectif. Deux
lumières de la langue française au pays d’Homère.



 

ATHANASE VANTCHEV DE THRACY

 

 

Athanase Vantchev de Thracy est sans doute l’un des grands poètes contemporains français. Né le 3 janvier 1940 à Haskovo en Bulgarie, cet homme d’immense culture, parlant plusieurs langues, poursuit, pendant plus de dix-sept ans, des études supérieures dans les universités les plus prestigieuses d’Europe où il fait la connaissance approfondie de la poésie mondiale.  

 

Athanase a écrit 29 recueils de poésies (en vers classiques et en vers libres) couvrant presque tous les spectres de la prosodie : épopées, odes, sonnets, bucoliques, idylles, pastorales, motets, ballades, élégies, rondeaux, épodes, satires, hymnes, thrènes, lais, épigrammes, épitaphes, virelais, etc.

 Il publie une série de monographies et une thèse de doctorat sur « La symbolique de la lumière dans la poésie de Paul Verlaine ».  Il rédige, en bulgare, une études sur le grand seigneur épicurien Pétrone « Petronius Arbiter elegantiarum », et une maîtrise, en langue russe, intitulée « Poétique et métaphysique dans l’œuvre de Dostoïevski ».

 

 

Grand connaisseur de l’Antiquité, Athanase consacre de nombreux articles à la poésie grecque et latine. Lors de son séjour de deux ans en Tunisie, il publie successivement trois ouvrages sur les deux cités puniques tunisiennes : « Monastir-Ruspina – la face de la clarté », « El-Djem-Thysdrus – la fiancée de l’azur », « Les mosaïques thysdriennes ». Pendant ses séjours en Syrie, en Turquie, au Liban, en Arabie Saoudite, en Jordanie, en Irak, en Egypte, au Maroc, en Mauritanie, il fait la connaissance émerveillée de l’islam, et passe de longues années à étudier l’histoire sacrée de l’Orient. De cette période date sa remarquable adaptation en français de l’ouvrage historique de Moustapha Tlass « Zénobie, reine de Palmyre ».

 

Il consacre entièrement les deux années passées en Russie (1993-1994) à l’étude de la poésie russe. Traducteur d’une pléiade de poètes, Athanase est lauréat de nombreux prix littéraires nationaux et internationaux.

 

 

Marc-Maurice Galan de Galerneau

 

 

 

 






 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents