Le Capital des Mots.

Le Capital des Mots.

Revue littéraire animée par Eric Dubois. Dépôt légal BNF. ISSN 2268-3321. © Le Capital des Mots. 2007-2020. Illustration : Gilles Bizien. Tous droits réservés.


LE CAPITAL DES MOTS n°18- Juin 2009- Roselyne Fritel-

Publié par LE CAPITAL DES MOTS ( revue de poésie) sur 30 Avril 2009, 23:03pm

Catégories : #poèmes

  

Poèmes païens

 

 

 

Nuit obscure

A l'entêtant parfum de coing

Beaux fruits feuilles et blancs arums en boutons

Pressés contre le ventail d'airain

D'un invisible chevalier

 

**

 

La mariée est toujours en rouge

Son sexe offert tel un ostensoir

Au centre en médaille rutile son clitoris,

Marguerite que nul n'effleurera

 

A quoi bon espérer

L'homme à combler ne viendra plus

 

**

 

Amour prends patience

Je mettrai le feu

Aux franges de l'ombre qui dévore tes entrailles

J'en ferai une tresse puissante

La dresserai dans l'air opaque

En jailliront des lanternons d'or

Des fleurs précieuses couleur de paons enamourés

Et mille flammes féroces

Qui lécheront l'émail bleu des cieux

 

Alors nos dieux torves nos dieux borgnes

Éprouveront la Douleur d'aimer

Et feront dire de saintes messes

Pour le salut de L'éternité

 

**

 

Quand à l'automne

Nous n'aurons plus de feuilles

A coller au ciel de porcelaine

J'effeuillerai mon cœur

En guise d'abri pour l'alouette

 

**

 

 

 

 

 

 

 

 

 

«On écrit toujours accoté à la mort»

Paul de Roux

 

 

 

Ta mort est là, elle emplit la maison, l'espace, mon cœur, et celui de nos enfants.

Silence de mort, silence sans affect sans pitié.

Violence si longtemps rebelle,

Si longtemps contenue,

Ta vague enfle, déferle, cerne la maisonnée.

Je la découvre océane.

 

Il suffirait d'une rafale, qui lui prête bouche,

pour qu'elle me cingle à mort..

 

 

 

Le 10 février 2009

 

 

 

 

 

 

 

ROSELYNE FRITEL

 

 

Roselyne Fritel, née à la Guadeloupe en 1941, a fréquenté de longue date la poésie en lectrice, poète et initiatrice.

Elle a animé, pendant  17 ans un atelier d'écriture à L'Université pour Tous à Saint Maur des Fossés, Val de Marne, atelier fréquenté par des poètes et des patients d'un Hôpital de jour psychiatrique.

Elle a fréquenté, en même temps, les ateliers de poésie de l'association I.R.I.S, au Vésinet (78), en participante et en animatrice jusqu'en 2002.

Elle  participe  depuis trois ans aux rencontres du Club Poésie de Champigny, où ses poèmes paraissent dans le Chaînon trimestriel, et dit des textes dans le cadre des 3 soirées de l'année, réservées à la présentation de poètes.

Elle a rejoint Hélices Poésie depuis un an.

 

Publication :

Paroles-Phares, éditions Clapàs, dans la collection “les Ami(e)s à Voix”, 2003.

 

  http://helices.fr


 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents