Le Capital des Mots.

Le Capital des Mots.

Revue littéraire animée par Eric Dubois. Dépôt légal BNF. ISSN 2268-3321. © Le Capital des Mots. 2007-2020. Illustration : Gilles Bizien. Tous droits réservés.


LE CAPITAL DES MOTS n°16- Avril 2009- Jean Gédéon-

Publié par LE CAPITAL DES MOTS ( revue de poésie) sur 1 Mars 2009, 00:03am

Catégories : #poèmes

 

 

****

 

 

LE RIRE GRINÇANT DES AUTOMATES

 

 

 

 

 

I

                   L’apparence donnée

Qui ne s’achète pas

 

Les dernières

Splendeurs

 

Pour qui sait

Voir

A travers le voile des choses mercantiles

Entassées

Devant les yeux

Candides

De l’innocence

 

 

II

 

 

                   L’étrange inaltérable qui se repaît de pleurs inconsolables

La lente procession le long des sentes obscures

De la meute docile

Et le nain cul soudé sur son trône d’herbes rases

N’attendront

Que l’instant du feu

Eblouissant

Dans le temps immobile et roide de l’ultime tempête

 

 

III

 

 

                  Les fruits pourrissants exaltant leur brillante pourriture

Dans le soleil armé de la dernière heure

Les derniers vestiges accrochés aux dernières branches

Celles qui témoignent encore d’un reste

Pétrifié

Dans le soleil armé de la dernière heure

Avant le dernier soupir du dernier combattant de vérité

 

 

IV

 

 

                   Il y aura des corps meurtris

Cloués aux murs de pagodes défuntes

 

Des chairs ciselées des membres écartelés

Sur des roues de fortune

De grands cris étouffés sur des gorges taries

 

Et l’humble voix muette de ceux

Qui crient dans le désert

 

Pour que la fin advienne enfin

De cette divine

Epouvantable

                   Cruauté

 

 

 

V

 

 

Vitrifiée pensée structurante abolies sensations

Atomes dispersés éclatés dans l’aveugle fulgurance

Soudaineté du chaos verticale verticalité

Son gouffre s’emplit de son vide où se soldent ses cris

 

La dernière galipette s’évapore dans le souffle

Eblouissant d’un milliard de soleils d’apocalypse

Et la preuve se trouve dans l’énoncé originel

Avec les équations fonctions et calculs afférents

 

Noir noir noir noir noir noir

Noir noir noir noir noir

                   NOIR

 

 

VI

                   Après il n’y aura pas d‘après

Seulement un arrêt du temps

Figé dans son immobilité minérale

Et seul sans personne pour l’entendre

                   Le rire grinçant des automates

 

 

JEAN GEDEON

 

Ci-après, la notice publiée dans le numéro 15 de la revue "Nouveaux Délits" pour l'ensemble intitulé "Coup de gueule" :

 

Jean GEDEON écrit essentiellement et uniquement par plaisir.

Participe régulièrement à des lectures publiques de poésie. A publié une douzaine de recueils chez Hélices, Clapas, Editinter, et Encres Vives. Certains de ses textes sont également publiés dans de nombreuses revues. Est donc lu, comme ses pareils importants ou obscurs, par une minuscule poignée de lecteurs aventureux.

http://helices.poesie.free.fr

 

 

 

*****

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents