Le Capital des Mots.

Le Capital des Mots.

Revue littéraire animée par Eric Dubois. Dépôt légal BNF. ISSN 2268-3321. © Le Capital des Mots. 2007-2020. Illustration : Gilles Bizien. Tous droits réservés.


LE CAPITAL DES MOTS n°16- Avril 2009- Jean-Luc Debry-

Publié par LE CAPITAL DES MOTS ( revue de poésie) sur 1 Mars 2009, 00:03am

Catégories : #poèmes

 

 

****

 

L’étalon gris de nos nuits blanches

 

 

L’étalon gris de nos nuits blanches

Aux morts enfin

Dit

Sur soi des éloges sombres

 

Les dit

Comme autant de mots sans silence

De mots mous

 

Et

D’absences bavardes

 

Les redit

Toujours

Au même endroit

La nuit

 

Que de temps aimables

Après

Bien après

De loin

La nuit

 

L’espace dilaté

Dilapidé

Dans un encore tout relatif

Se meut

En ses mots épars

La nuit

 

Ils

Laissent à nos silences

Le soin d’aimer

La nuit

 

De rives en berges

D’incertaines

Idylles

D’idiotes déconvenues

La nuit

 

Et

de relatifs encore muets

 

C’est ainsi aussi

Que

 

Convergent

Des verbes

Bas et hauts

Des substantifs

En vadrouilles

Des indécences délicates

Et de muets

Encore relatifs

Encore émus

Encore ténus

En corps vains

 

11 11 2008

Heures d’exception

 

Nous avions

Des rêves hautains

Peuplés de possibles lointains

Aux rigueurs de nos humeurs

 

Nous avions

Du goût pour

Des chants allégoriques

Aux interminables rondeurs phalliques

 

Nous avions

pour compagnes

Des beautés dévastées

Aux névroses accaparantes

 

Et d’amoureuses exceptions

 

 

Hystérique

 

Je suis passé à coté de moi-même

C’est certain

C’est ainsi que je suis reconnu

Fugitive fulgurance

J’allais dans un sens et moi dans l’Autre

Ainsi va l’Hystérique

 

 

Jean Luc DEBRY

 

 

2008

 

 

 

J’ai fait publier la pièce de Georges Cavalier, La Commune à Nouméah.   aux éditions Séguier en 2002.  En 2005, je publie un récit Pierre Pirotte ou le Destin d’un communard aux Éditions CNT-RP, et en 2007, L’Insomniaque publie mon second récit, Le Soldat Françaoui, de Sotteville à Sétif .  En 2008 Tous propriétaires ou le triomphe des classes moyennes aux Éditions de l’Homnisphères.
Par ailleurs,  je collabore activement et très régulièrement à Gavroche, revue d’histoire populaire, ainsi qu’occasionnellement à Mortibus, Réfraction, A contretemps et Divergences.

 

 

 

 

****

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

adrien fournier 07/07/2009 13:19

Bonjour monsieur Debry.Nous nous étions rencontrés lors d'une conférence à Kilombo sur votre livre"Tous propriétaires". Je profite honteusement de ce commentaire pour vous demander si vous avez lu mon dernier livre "les plans de la ville" paru aux éditions Cambourakis ?Merci pour votre travail, peut-être nous reverrons-nous à l'occasion.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents