Le Capital des Mots.

Le Capital des Mots.

Revue littéraire animée par Eric Dubois. Dépôt légal BNF. ISSN 2268-3321. © Le Capital des Mots. 2007-2020. Illustration : Gilles Bizien. Tous droits réservés.


LE CAPITAL DES MOTS n°15- Mars 2009- Roger Gonnet-

Publié par LE CAPITAL DES MOTS ( revue de poésie) sur 1 Février 2009, 00:03am

Catégories : #poèmes

 

Rien n’est bâti ...

Qu’une fumée après l’orage.





Ta maison de paroles est une maison sans visage où tu reviendrais t’asseoir pour appliquer au temps un rien de sourire, des bribes de musique.


Ta pensée qui cogne aux murs, rebondit…

Alors ne t’agite plus au sein de la toile !

Même si tu trembles sur des structures gonflables, tu sautes, retombes et t’accroches à une blancheur de cabines, à des seaux d’enfant…



Arrêtée aux rivages de grande solitude, aux vagues dont il faut l’entêtement pour s’aventurer où tout s’effondre…la mer reprend où tu t’enfonces par manque de foi !


***


La bourrasque rend le ciel plus clair, les glaces transparentes au sommet.








Sur le ciel blanc l’hiver calligraphie ce que la saison laisse au silence !


Des lèvres s’appuient splendides sur la vitre.

La bouche du monde n’était que l’irisation passagère de la neige, la fulgurance du gel !


****



Quelle haleine sur ta face ?

Quel œil, quel doigt sur la blessure ?





Cent mille mains me pressent, me font mettre debout.

Je reçois des coups, la douleur me signifie de vivre.



 



Le ciel trop blanc, le silence ajoute à la prière ce qui brûle.




****



Aux tables de pierre, la douleur en offrande !




Registre du temps accompli page à page pour construire un poème dans l’enchevêtrement des racines…







Ne rien percer, ne rien briser mais avancer, scarabée d’or heurtant de ses antennes les demeures cachées et les murs déserts.



Extraits de « Le lieu des lampes »



ROGER GONNET


 

Docteur en médecine


Une trentaine de livres publiés.

Dernières parutions :

Parler gris (La Bartavelle,Le manteau du berger (1999)

L’or de nos corps détruits ( Prix Unimuse 1999)

Parole à marée haute ( Prix Froissart-Jean Dauby 2001)

Le silence précaire ( L’Amourier 2002)

Le chant traversé (La Bartavelle ; manteau du berger 2002)

Lumière vive ( L.G.R.2002)

Parole de sable ( Alba, 2004))

Lenteur d’eau ( A.L. Benoît, Raphia 2004

Le matin, la lumière (le buisson ardent, l’arbre à Paroles, 2005)

L’incarnation du rouge ( Bernard-Gabriel Lafabrie) 2006, 60 ex. sur papier Rives

Désert, sables de Michel Fabre éditeur 10 ex. 2006

La nuit déchire ( L’arbre à paroles) 2006)

Césure ( feuillets d’album ed. Daniel Leuwers) 7 ex

Le temps étoilé ( d’Ici et d’Ailleurs, 2007)

Les amarres rompues ( L’arbre à paroles ) 2007

 

Un été en approche, gravures Olga Verme, musique Jean Louis Dhermy (CD joint) Editions TRANSIGNUM 20 ex .Nov. 2008

Site: www.printempsdespoetes.com


***

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents