Le Capital des Mots.

Le Capital des Mots.

Revue littéraire animée par Eric Dubois. Dépôt légal BNF. ISSN 2268-3321. © Le Capital des Mots. 2007-2020. Illustration : Gilles Bizien. Tous droits réservés.


LE CAPITAL DES MOTS n°13- Janvier 2009- Florence Jaboulin-

Publié par LE CAPITAL DES MOTS ( revue de poésie) sur 1 Décembre 2008, 00:03am

Catégories : #poèmes

 

**

 

LE PARASOL

 

 

 

 

 

 

 

Mon appel

Avait rendez vous

Avec

Vous trois

Et le parasol

Qui vous abritait

Là,

Planté

En plein carrefour de toutes parts.

 

Comme si vous guettiez

Le retour d’une voix

Sans ailes

Avec vous

Avec moi

Comme si la matière fondait

Comme si le temps se liquéfiait

Et que le parasol nous réunissait.

 

 

**

 

TOUT UN MONDE

 

 

 

 

 

Il y a un monde

Echaffaudé,

Plusieurs eaux

Stockées

Dans l’imaginaire ajouré

De ce qui n’appartient

Qu’à un seul

Etre

Construit fil

Par fil

Détruit

Lié

Brodé

Affermi puis décousu

Au fil

Des jours ajoutés

Qui,

Un à un, l’ont teinté

Coloré

Effacé

Puis rafraîchit

Soudain,

Parfois.

Un autre monde

Etourdissant

De tous les milliards de fois

Qui à force de se juxtaposer

Et de se croiser

l’ont composé

Tel qu’il

Est

Semblable à lui-même

Seulement.

 

**

 

DES PAS ANONYMES

 

 

 

 

Des pas anonymes

 

Amplifient la rue

 

Et chantent l’histoire en saccade

 

De tous ces corps passagers

 

A bord de leurs véhicules chaussants.

 

 

Des pas anonymes

 

Sous l’impulsion de ma fenêtre ouverte

 

Des instantanés rapprochés

 

Le temps d’un rythme volatile

 

Apparaissant soudain

 

Comme étranges mais entendus

 

Découvrant les forces opposées

 

De l’intense embusqué

 

Derrière le banal qui passait.

 

 

**

 

LES PIERRES SENSIBLES

 

 

 

 

 

 

 

Comme une pierre

 

Je roule

Ma bosse

A travers

Les états d’âme

De la terre

 

Comme une pierre

Je peux rester longtemps, sur place

Sans bouger

A entendre et attendre

Tous les rythmes

Les silences aussi

 

Je viens de la planète terre

Et je l’aime

 

**

COMME UN FIL

 

 

Elle trace sa route

 

La route qui file devant

 

Et roule en murmurant

 

L’ouverture de sa voie à la profondeur des étangs.

 

 

Elle brise la glace

 

Et se réfugie devant,

 

Franchissant l’obstacle

 

Malgré

 

Tous les malgré apparaissant

 

Sur le fil de son histoire

 

Ou celui du rasoir

 

Comme un fil sans histoire

 

Pour funambule émergeant

 

Du bord de ses choix

 

Au cœur de sa voix.

 

 

 

FLORENCE JABOULIN

 

Florence jaboulin est artiste plasticienne et auteure.

Née en 1960 en Afrique du nord, elle vit et travaille en France.

prix "art sciences et lettres" : académie Française; enregistrée à la cotation Drouot.

Publication d’un recueil de poésie: LE DAMIER 12, aux éditions Feel

 

Publiée dans la revue l’ARBRE de la galerie Communic’art

 

Créatrice du projet : « sang paroles » piloté également par l’auteur Camerounais Marcel Kemadjou Njanke, et visible sur le blog :

 

http//www.myspace.com/sangparoles

 

EXPOSITIONS PERSONNELLES à Artbakery, Douala : Cameroun.Centre culturel de Besançon. La Minoterie,Théâtre de la Joliette :Marseille. Le parvis des arts :Marseille. Galerie l’article : Paris. Galerie Aktuaryus : Strasbourg. Café-théâtre de  Salon de Provence . galerie municipale : Salon de Provence.ThéâtreToursky à Marseille

CREATION D’UN ATELIER en 2004 « LA MAISON » à Gardanne (centre de soins palliatifs), sujet de l'excellent film "C EST LA VIE"

EXPOSITIONS COLLECTIVES  -à EAG gallery : Bruxelles. Le sm’art :Aix en provence. Le siac : Marseille. Maatgallery :Paris , parmi les 35 premiers candidat sèlectionnès . Empreinte directe : Paris . Arts atlantis : biennale de La Rochelle. Inscription sur le site : Saatchi and Satchi . Primo piano livingallery: Lecce, Italie. Exposition de la revue l’arbre au centre Pompidou ( une toile et un texte). Galerie Liberty-arts : Saint Etienne. Le débarcadère : Besançon. Galerie B-C arts : Douala, Cameroun. Galerie Keuko : Douala, Camerou. Africum Vitae : Marseille . Galerie Elvina : Vence. Théâtre Toursky : Marseille. Caravancafé : Antibes. Foire d’art contemporain de Padova : Gênes, Italie. Galerie de arte Gaudi : Madrid, Espagne. Le parcours de l’art : Avignon. Galerie Artonef :Aix en Provence. Salon des créateurs :Marseille. le printemps des poètes :Salon. Fondation Paul Ricard,trois exposants. Chapelle Saint-sulpice,trois exposants : Istres. Journées portes ouvertes : Montreuil sous bois. 

www.florence-jaboulin.com

 

tél:06 23 72 66 35

-Les toiles de Florence JABOULIN sont l’antidote du code-barre, le robot enlisé, submergé par les vents et la couleur et restent un impitoyable régénérateur de vie .

 

-Le travail de Florence Jaboulin mêle peinture et poésie dans un fulgurant corps à corps, à la recherche frénétique et quasi obsessionnelle de « l'expression de l'omniprésence vitale », qui en ses termes, s'opposerait aux mécanismes ambiants, générateurs de pensée unique et donc inique, de comportements grégaires à force d'unification systématique.

On l'a compris, l'artiste est à la recherche de la liberté, de la respiration dans cet univers dominés par les schèmes clichéiques mis au service des intérêts non esthétiques. Elle veut refaire le monde: Ni plus ni moins! Pas en le dynamitant systématiquement mais au contraire, au moyen de l'art et de sa capacité naturelle à aiguiser le regard et donc à permettre une aventure au delà du cortical (Serge Poliakoff), elle voudrait faciliter l'accès à l'esthétisation des comportements et des pensées, du percept et du concept, sans prétention.

Pour y parvenir, la jeune artiste considère la toile comme un tout dont il va falloir examiner les coutures, toutes. Elle les prépare par imprégnation, de manière à en préserver la transparence et recourt aussi bien à l'acrylique qu'à l'huile pour rendre des motifs qu'elle tire de la nature, auxquels s'associent parfois des images manipulées par ordinateur...

Il s'agit, à n'en point douter, d'une artiste contemporaine dont la perspicacité a séduit plus d'un expert international. au nombre des acquis récents, l'on pourrait citer une participation à l'exposition de la revue "l'arbre" , la sélection pour une exposition à la fondation Paul Ricard, ainsi que l'inscription sur le site de Saatchi and Satchi ( dont on connaît le rôle dans l'émergence des YBA -Young British Artists-, au milieu des années 90).

 

" Le thème qui prédomine dans mon travail c’est celui de la libération de tous les enfermements possibles tels que l’uniformité, les pensèes gènèralisèes, les mouvements massifs, le systématisme environnant.

Je crée de nouveaux mondes dans lesquels tous ces obstacles sont rèduits a leur simple expression, où les utopies sont possibles.

Ce contraste troublant me pousse à mettre en dérision les mécanismes ambiants, pour moi, antagonistes à la réalité de cette vie puissante et omniprésente dont je désire souligner l’expression ; aussi, j’ai choisi de peindre sur des toiles souples, pour la respiration, l’idée de liberté que ce support évoque.

Les toiles sont préparées par imprégnation, de façon à leur donner une certaine transparence à les travailler des deux cotés.

J’associe parfois mes textes aux toiles, les deux étant proches et complémentaires.

 

Cette technique me permet de considérer la toile comme un tout, un ensemble.

J’utilise des techniques mixtes, mêlant peintures de différentes sortes, huile, acrylique et parfois des collages faits à partir de photos retouchées informatiquement, puis travaillées sur le tableau.

 

 

**

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents