Le Capital des Mots.

Le Capital des Mots.

Revue littéraire animée par Eric Dubois. Dépôt légal BNF. ISSN 2268-3321. © Le Capital des Mots. 2007-2020. Illustration : Gilles Bizien. Tous droits réservés.


LE CAPITAL DES MOTS n°13- Janvier 2009- Loïc Le Meur-

Publié par LE CAPITAL DES MOTS ( revue de poésie) sur 1 Décembre 2008, 00:03am

Catégories : #poèmes

 

**

 

Carnac

Les bruines monotones
Enfument Kermario
Les gouttes s’y condensent
Aux pointes de l’ajonc
Assourdissantes automnes
Vaporisant la terre
Les bagads de pierre
Sonnent une suite immobile
S’en allant en cortège
Sous les arcs du temps

Et l’Armorique les porte
En dérive terrestres
Aux failles de Lanvaux
Où ils s’engloutiront

Des averses infinies
Délitent Crucuno
En ces fonds de Novembre
Où les jours fatigués
S’ankylosent de torpeurs
Tandis que sous ces tables
Digérés par la terre
Des fémurs s’amoncellent
En forêts de misères
Sur de mornes lisières

Et l’Armorique les porte
En dérive terrestres
Aux failles de Lanvaux
Où ils s’engloutiront

Viennent enfin les bannières
Des ciels dévastés
En dépressions d’hivers
Qui peignent sans couleurs
Ces mégalithes atones
Que des hommes élevaient
Pour éteindre la rage
De leurs envie de guerre
Pour étaler leur force
Aux villages d’entours

Et l’Armorique les porte
En dérive terrestres
Aux failles de Lanvaux
Où ils s’engloutiront

LOIC LE MEUR

http://loic-le-meur.over-blog.com/

 

Je vis en Bretagne près d'auray dans le Morbihan, j'écris des poésies depuis
quelque mois, mes textes sont issus d'un ressenti profond que je comparerais à
l'envie de peindre sur une toile, à la manière d'E. Hooper .
Les sujets abordés vont de la Bretagne à des textes nostalgiques ou évoquant des
périodes de l'histoire contemporaine.
En général ils sont écris très rapidement puis affinés au fil du temps..
Certains sont sombres, empreints de solitude et ne correspondent pas à ma
personnalité;d'autres sont plus flamboyants et puissants
Je m'intéresse beaucoup à la physique et à l'astrophysique, j'aime les trains en
tous cas les atmosphères ferroviaires.
Je suis marié 4 enfants, j'ai 50 ans et je suis formateur dans un organisme
national (afpa) de formation pour adultes, ce qui m'apporte beaucoup dans la
conaissance des humains et de leur souffrances ou joies..
Je n'ai jamais été édité la poésie étant pour moi un "loisir" que je pratique en
amateur, je me vois mal entamer des démarches et m'investir dans une telle
aventure, d'autant que je ne sais pas estimer la valeur artistique ou humaine de
ce que j'écris.

 

 

**

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents