Le Capital des Mots.

Le Capital des Mots.

Revue littéraire animée par Eric Dubois. Dépôt légal BNF. ISSN 2268-3321. © Le Capital des Mots. 2007-2020. Illustration : Gilles Bizien. Tous droits réservés.


LE CAPITAL DES MOTS n°5- Mars 2008- Max Alhau

Publié par LE CAPITAL DES MOTS ( revue de poésie) sur 4 Février 2008, 00:01am

Catégories : #poèmes

------------------ 
 
                             UNE TERRE SANS CESSE
 
 
Peut-être qu’il faudra se poster
à la hauteur du vent
pour s’affranchir de cette terre,
pour croire encore à quelques signes
échappés d’une feuille
et préservés de tout dommage.
 
Mais nous misons sur l’impossible
alors que nous savons entrecroiser les fils
d’un destin devenu étranger.
 
Nous souviendrons-nous seulement
de ce pan de lumière
qui nous aura guidé
au plus secret de nos nuits ?
Nous aurons déserté,
le monde se fermera sur nous
qui serons loin déjà,
mais pas absents, peut-être.
 
            ------------------ 
 
De l’autre côté de la mémoire,
ce paysage n’est plus qu’une image,
une terre virtuelle autant qu’éphémère.
Pourtant nous nous accrochons à lui
afin de ne pas perdre pied.
 
Nous nous dérobons à cet instant
qui s’effondre avec le sable.
Nous arrêter ne mettra pas fin au voyage,
simplement un éclair prendra le relais.
           
            ------------------ 
 
Ces moments ne sont là
que pour nous préserver
des froids et des gelées
ou pour nous entraîner
vers des saisons sans âge.
 
Plus loin est déjà trop loin :
nous basculerons bientôt
dans des régions où le jour
s’affranchira de la nuit.
Nous ne reviendrons pas,
Le temps aura failli.
 
       
Demeurer, s’en aller,
ces mots n’auront plus cours
et nous serons réduits
à cette transparence
que jamais ne connaissent
ni l’air le plus léger,
ni le souffle diaphane.
 
                                               MAX ALHAU
 
 
Max Alhau, poète, a publié une vingtaine de recueils, parmi les derniers : Sous le sceau du silence( Rougerie, Prix Artaud ), Le Fleuve détourné ( L’Arbre à paroles ), Cette couleur qui impatiente les pierres ( Voix d’encre ), A la nuit montante ( Voix d’encre ), Nulle autre saison ( L’Arbre à paroles ), Horizons et autres lieux ( Encres vives ), Proximité des lointains
( L’Arbre à paroles, Prix Charles Vildrac ), D’asile en exil ( Voix d’encre ).
Il a publié quatre livres de nouvelles et collabore comme critique à Autre Sud, Europe, La Nouvelle Revue Française.
 
 
------------------ 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents