Le Capital des Mots.

Le Capital des Mots.

Revue littéraire animée par Eric Dubois. Dépôt légal BNF. ISSN 2268-3321. © Le Capital des Mots. 2007-2020. Illustration : Gilles Bizien. Tous droits réservés.


LE CAPITAL DES MOTS n°3- Janvier 2008 - Alain Suied

Publié par LE CAPITAL DES MOTS ( revue de poésie) sur 26 Décembre 2007, 00:00am

Catégories : #poèmes

GILGAMESH
 

 

 

 

                                                            I
 

 

 

Je bâtirai un rempart
pour la verte Uruk
je toucherai les limites
du monde
je combattrai le monstre
 

 

de ma propre illusion
 

 

mais reviendras-tu, Enkiddu?
 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                II
 

 

 

 

J'ai plongé dans l'océan
premier, j'ai arraché
la fleur de la guérison
j'ai vaincu le soleil
dans sa course
 

 

 

je n'ai pas déchiffré
le secret de l'immortalité
je n'ai pas retrouvé
le chemin de l'enfance
 

 

 

 

mais reviendras-tu, Enkiddu?
 

 

 

  ------------------     
 
 
Le regard traverse
toutes les dimensions du temps
tous les silences de l'espace
le regard sans chair
traverse les générations
jusqu'au premier désir
inconnu.
 

 

 

Es-tu cette pure offrande?
 

 

 

Le regard ne sait pas voir.
Il accueille l'horizon
il scrute le passé
et il donne le monde
mais il ne voit pas
la demande peut-être
inutile.
 

 

 

Es-tu cet obscur oubli?
 

 

 

Dans le noir de la pupille
le regard, est-ce un miroir
est-ce un jeu d'ombres
est-ce un reflet de la mémoire?
Le regard est-il une parole
sans langage, un cri
sans témoin, pure offrande 
ou pur oubli?
 

 

 

Tu existes à travers
le temps et l'espace
tu existes dans le regard
de la première lueur
inconnue.
 

 

ALAIN SUIED
 

 

ALAIN SUIED. Né en 1951.

 

A publié :

 Le silence (Mercure de France),

 La lumière de l’origine (Granit)

 Prix Verlaine,

 Le premier regard (Arfuyen) 

Prix SGDL,

 L'Eveillée (Arfuyen) ,

 Laisser partir (Arfuyen).

 

 

 

 Poète de la Présence, Alain Suied se tient à l'écart des compromissions du temps

mais au cœur des interrogations porteuses d'avenir.

 Il voit dans le Poème l'exercice de la liberté individuelle face aux idéologies et aux

dogmes de la Totalité.

 
 
 
 

  ------------------     
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents