Le Capital des Mots.

Le Capital des Mots.

Revue littéraire animée par Eric Dubois. Dépôt légal BNF. ISSN 2268-3321. © Le Capital des Mots. 2007-2020. Illustration : Gilles Bizien. Tous droits réservés.


LE CAPITAL DES MOTS n°2- Décembre 2007- Marc-Louis Questin

Publié par LE CAPITAL DES MOTS ( revue de poésie) sur 3 Décembre 2007, 00:00am

Catégories : #poèmes

------------------       
 
 
Pirogue des nuages dans le lointain
Faucons sur l’île Éléonore
La poussière se dépose sur le film du jour
Comme un rêve de jadis aux étoffes de brouillard
Les chevaux se rapprochent du palais des plaisirs
Les rochers du non-être à la proue du navire
Pour un peu de bonheur dans les yeux d’Eurydice
Prisonnière de ses vœux au détour d’une étreinte
Se promènent les aïeux sous la treille du manoir
Poursuivant leur chemin dans la brousse onirique
La musique ne retient qu’un soupçon de jasmin
Grimoires de sable et de faïence
Le paon s’avance parmi les roses
Il ramasse en lui-même les équerres de la science
Le tic-tac d’une horloge au sommet du volcan
Dans les rues animées par la foudre espagnole
Le murmure des fontaines à l’orée du sommeil
Tombait la neige avec le temps
Fidélité du sang des nymphes
Un train qui passe n’éclaire jamais
La si précieuse disparition
La chevelure de Bérénice
Au cœur des jungles et de la nuit.
 
 
------------------       
 
 
On entend la rumeur des cascades éphémères
Le serment prononcé par la fée du Yémen
Jusqu’au centre absolu des palais du Danube
Quand le corps se libère des pulsions du présent
Les images ressuscitent le désir de l’extase
Et le grain de la voix comme un rythme infini
Quand la foudre investit les sublimes Walkyries
La Cité du silence encerclée par les dunes
L’énergie coule de source dans le corps du guerrier
La conscience dénudée par le jeu des vitesses
Par les nymphes électriques du regain des abîmes
Les vagues bleues de la nuit lancinées par le doute
Un piano dans la jungle au sommet du volcan
Psalmodiant les arcanes d’une musique de diamant.
 
 
------------------     
 
 
 
Les Indes bleues ont gagné la muraille du regret
La subtile progression des lucioles de nectar
Le sang muet du combat et la proue des jacinthes
Quand le temps d’un sourire transfigure la passion
Forgeron des couleurs et des jeux mémoriels
Tel un éclair jailli du sabre
D’un mythe ibère enfin guidé
Extase de marbre et de calcaire
Où situer Yeats et son cortège
La pure conscience des Immortels
D’un vrai défi lancé au temps
Les montagnes ou la mer dans un rêve de guerrier
Comme le vol suspendu de ces mouettes argentées
 
Le bonheur apparaît au détour
des rencontres
L’ombre du cygne efface le doute
Le brame du cerf dans la forêt
Parfum de sauge et de gentiane
Le temps s’ébroue dans la mémoire
Le chant des îles et du miracle
La neige bleue du regard en des mondes futuristes
Familiers du néant et des rêves disparates
Titubaient les marins sur un lac d’oiseaux noirs
Le thé d’un temps avant la guerre
Ses ailes de brume et de courage
D’une vie nouvelle à jamais née.
 
Extraits de « La Vision d’Osiris » (Publibook, collection La Maison des Pages )
 
 
 
MARC-LOUIS QUESTIN
 
Conférencier et journaliste, auteur de nombreux ouvrages dans les domaines de la spiritualité et du fantastique, Marc-Louis Questin dirige la revue gothique et littéraire La Salamandre (http://salamandre.220v.org). Le Cercle Dionysos, dont il est le fondateur, organise des conférences philosophiques et poétiques dans les cafés parisiens.
 
------------------   
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents