Le Capital des Mots.

Le Capital des Mots.

Revue littéraire animée par Eric Dubois. Dépôt légal BNF. ISSN 2268-3321. © Le Capital des Mots. 2007-2020. Illustration : Gilles Bizien. Tous droits réservés.


LE CAPITAL DES MOTS n°2 - Décembre 2007- Philippe Cadiot- Michel Cosem

Publié par LE CAPITAL DES MOTS ( revue de poésie) sur 3 Décembre 2007, 00:00am

Catégories : #poèmes

 
  ------------------ 
 
 
Paris Scènes
 
 
Il y a cette écharpe sur la banquette d'un taxi, ou ce gant d'agneau glacé déposé sur l'accoudoir d'un fauteuil d'orchestre, je suis ces tout-petit riens. Ces bouts de soi qu'on abandonne de-ci de-là.
Je suis cette fracture dans le drapeau du temps.
Cette balançoire qui tente de racler du bout des pieds, le tapis des nuages et qui crie et qui rigole et ce verre encore ambré de whisky près de ce rocking-chair que seul le vent émeut sous le soleil tanné.
Je suis cette flagrance, subtile et feutrée qui se laisse deviner dans cette cage d'ascenseur.
Je suis l'oubli et le souvenir et déjà l'avenir.
Ce tag giflé entre deux pans d'usine; 1984; en lettres rouges sur fond noir de 3 mètres de hauteur qui explose la façade et le sourire de ce visage croisé à une terrasse et ses yeux vert dragée, au dessus d'un diabolo menthe.
Je suis en cette fin d'après-midi, le cliquetis d'un rideau de perles qui faseye aux alizés et l'ombre de cette silhouette, adossée à une cabane sur le Pacifique qui semble chercher dans le vrac d'écume, ces lucioles de phosphore qui pétillent à la surface de l'océan.
 
 
 
PHILIPPE CADIOT
                 
Rimbaud, Morrison, Bashô, Gainsbourg et Apollinaire parmi d'autres plumes sont mes constellations et lagons préférés. ».
 
 
  ------------------ 
 
Je rêve à toi du plus profond de l'hiver
maison au regard clair et doux
aux grappes de raisins noirs à la fenêtre
à la chatte rousse sur le coussin
Maison sereine comme un navire
dans l'océan de l'herbe
avec tout autour des arbres îles
des fleurs et des oiseaux
tissant dans le pollen la toile de la rêverie
Maison de braises rouges telles les lèvres d'un poème
aux heures longues et fruitées
penchée sur la respiration des sillons
de l'imaginaire et des étoiles de la destinée
Je rêve à toi du plus profond de l'hiver
 
*
 
 
J'ai oublié la frontière
Elle court pourtant dans le vide
et n'arrête pas le feu
Elle laisse naître une fleur
accorde le passage au chevreuil
ouvre d'autres raisons de vivre
celle par exemple d'aller voir où s'achève l'hiver
où fleurissent ensemble les amandiers
celle de surprendre un renard au travers de la route
Celle enfin de goûter
sous les volets bleus
le silence des chats
 
 
*
 
Absence de vent
l'air moissonne la touffeur
et l'oiseau essaie un artifice
Rien ne bouge
tout est infaillible
malgré la solitude et l'absence
Il y a
au-delà du cheminement
quelques paupières en feu
quelques séductions rapides et brutales
et toutes les images du feu de la Saint-Jean
Il y a aussi un miroir
une rose
comme si l'on avait en chemin oublié la vérité
 
Il y a contre la porte des granges
de grandes silhouettes évanouies
Elles sont bleues et transparentes
Elles ont une odeur de genévrier
Elles sont allées sur les chemins
et mâchonné bien des aubes
bu à bien des brouillards
poignardé les soleils rouges
Aujourd'hui le bois des portes se fragmente
racle la pierre
et de longues échardes
traversent les ultimes blancheurs
 
 
 
MICHEL COSEM
 
 
 Michel Cosem, Prix Artaud, Prix Malrieu en poésie, dirige la revue Encres Vives qu’il a fondé.
 "Poète du bonheur intérieur" selon Robert Sabatier (La poésie française du XXème siècle),
"Voyageur contemplatif dans l'aveuglant paradis" selon Gilles Lades, il est l'auteur de nombreux
 recueils de poèmes et de romans. L'amour de la nature, de l'imaginaire et du voyage sert de fil
 conducteur à cette oeuvre.
Sélection poétique du même auteur :
 
            EXPLICATION DE L'ETERNITE (Rougerie,1991)
            IMAGES AU COEUR ROUX (L'Amourier, 1997)
            LA POESIE, CE ROMAN (Lanore, 2002)
            SOLEIL AZTEQUE (De Surtis, 2002)
            LE CHANT DU ROSSIGNOL (Encres Vives, 2004)
            VOYAGES D’HIRONDELLES (Pluie d’étoiles, 2004)
            ARBRES DE PLEIN VENT (Editions du Rocher, 2004)
            L’OMBRE DE L’OISEAU DE PROIE (L’Amourier, 2005)
            GORGEES DE BRAISES (Sac à mots, 2006)
            MATINS DES ROSSIGNOLS ( Corps Puce, 2007)
 
 
Michel Cosem est aussi l'auteur d'anthologies de poésie parues aux éditions Seghers, Gallimard,
 Milan, Larousse. Ses romans pour la jeunesse sont très lus en France. Il a reçu le Prix Renaudot
 pour la jeunesse en 2002.
 
 
  ------------------ 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents