Le Capital des Mots.

Le Capital des Mots.

Revue littéraire animée par Eric Dubois. Dépôt légal BNF. ISSN 2268-3321. © Le Capital des Mots. 2007-2020. Illustration : Gilles Bizien. Tous droits réservés.


LE CAPITAL DES MOTS - PARME CERISET

Publié par Le Capital des Mots sur 14 Mai 2020, 07:05am

Catégories : #poèmes, #photos

DE NUIT ET DE LUMIÈRE 

 

C'est à ceux qui ont franchi les ténèbres 
Que s'ouvrent lentement les clairières d'or,
C'est sur les chemins pavés de tombes et de mystères 

Que poussent jour après jour les fleurs de renaissance… 
Là où le rêveur maudit avance meurtri dans les champs de cadavres et d'ombres, 
Il ressort plus humble et plus fort.
Les étoiles en sang ne brillent que dans les draps froids de la nuit.
Vole,
Les ailes lardées d'entailles infligées par les ronces,
Vole 
Sous l'orage, sous les déluges,  
Les pluies incessantes,
Les arches de mort.
Vole,
Sois ces rayons d'or qui se lient aux nuages emplis d'eau brûlante,  
Deviens arc-en-ciel,
Sois cette délicieuse lueur de songe,  
Cet ange de feu et d'amarante, 
Sois la Vie,
Ce miracle fragile 
Qui luit entre les météores. 


 

***
 

FLAMME LIBRE 


 

Je suis une femme née sous le signe d’une différence,
Une fleur parme dont la seule arme est la passion de vivre, 
Je suis une flamme qui brûle ton corps et rend ton cœur ivre, 

Oui ma fragilité est ma force et ma force est l’Espérance. 
J’ai un sang bleu et fou qui bouillonne en moi,
J’ai dans les veines des blessures et l’amour des rois,
Ces apollons que j’ai conquis sous les étoiles en cendres, 
J’ai aussi sous ma peau les souvenirs des morts qui crient et me transcendent. 
Je fais l’amour et j’écris c’est mon acte de foi,
Je scintille de tous mes aimés, mes parents, ma loi
Est de protéger autant que possible ceux que j’aime,
Si je dois me sacrifier je le ferai au nom de l’Aube libre 
Et de son règne.


 

***

 


 

VOLCAN FAUVE 

 

Effleurer ta peau d’homme
Halée d’or et d’épices, 
Parcourir la plaine douce, 

Les combes entre tes flancs, 
Le velours des félins,
Tes muscles de jeune ange,
M’abreuver de ténèbres
À tes lèvres-délices, 
T’attirer dans la nuit
Dans la danse brûlante 
De nos corps et te mordre,
Délicieuse pénombre.
Je suis fauve et je bois
La brume incandescente 
De ta sueur de musc,
Infusion des essences,
Cet élixir de toi,
Mon absinthe virile,
Et je t’instille au cœur
Le poison des démences. 
Ton regard est folie
De jais et de violence,
Torrent tumultueux,
Volcan de décadence.


 

***

 

 

SAVEUR POURPRE

 

Saveur de la vie qui s'écoule dans la sève rougie du couchant,
Saveur des regards embrasés de lueurs de feu et d'ambre,  
Saveur pourpre d'une cerise de chair happée en silence, soyeuse,

Gourmandise d'un sourire dévoilé, en secret, au bain de minuit.
Dans les nuées de mystère, le frôlement des peaux et des feuilles,
Charnelle délivrance, 
Élixir fruité d'insouciance, 
En attendant l'écho des coquillages rouges.


 

PARME CERISET 

 

Elle se présente : 

 

Parme Ceriset publie régulièrement des textes et poèmes sur des blogs littéraires, sur son blog "la plume Amazone" et dans des revues de poésie (le Capital des Mots, l'Ardent Pays, la revue Lichen, la revue Ressacs, la revue Francopolis à la rubrique Terra Incognita, l'anthologie contemporaine "Poètes en roue libre"…)

Elle a fait paraître en juin 2019 le recueil de poèmes "N'oublie jamais la saveur de l'aube-Une Amazone contre la mort" qui a fait l'objet d'une chronique dans la Cause littéraire. Elle a grandi avec une maladie rare, a exercé quelques temps en tant que médecin hospitalier puis a été sauvée par une greffe des poumons, après avoir passé quatre ans sous oxygène. Elle est également rédactrice à La Cause littéraire depuis novembre 2019.

Parme Ceriset. - DR

Parme Ceriset. - DR

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents