Le Capital des Mots.

Le Capital des Mots.

Revue littéraire animée par Eric Dubois. Dépôt légal BNF. ISSN 2268-3321. © Le Capital des Mots. 2007-2020. Illustration : Gilles Bizien. Tous droits réservés.


LE CAPITAL DES MOTS - MARINE BOITARD

Publié par Le Capital des Mots sur 2 Mai 2020, 13:10pm

Catégories : #poèmes

Face à la nuit,

Dans la ville brumeuse,

Devant les arbres et les champs,

J’ai cru voir se dessiner sur les toits,

Des lettres et des mots.

 

Mon cœur les a vus lui aussi,

Tout de suite il les a suivis,

Sur ce chemin de campagne,

J’ai écouté les étoiles.

 

Près des rochers où la houle frappe,

Devant les vagues et les reflets de la lune,

J’ai écrit quelques mots de poésie,

Bercée par les lumières du ciel, qui illuminent mon cœur.

 

Libre comme une vague, libre comme l’écriture,

J’ai tourné la tête vers les champs de coquelicots,

Et j’ai écrit  en compagnie de la lune,

Qui éclairait mes yeux et mes mots.

 

Devant les aurores boréales,

Mes pensées ont volé jusqu’à l’horizon,

Mes mots les ont suivies jusqu’aux étoiles,

Et mes yeux y sont allés aussi, pour les contempler.

 

Le vent s’est posé contre mes joues,

Les vagues ont dansé le bal de la nature,

Puis, j’ai choisi un dernier mot,

Avant de repartir dans les brumes de la forêt.

 

 

Face à la nuit, mon cœur dans les étoiles, mes pensées dans les mots...

 

 

 

***

 

Ton regard,

Tu contemples le ciel,

Tu m’as offert des ailes,

Je te promets, je le sais,

Ton cœur m’a envoûté.

 

Sous les cerisiers en fleurs,

C’est là que je t’attends chaque soir,

Où que tu sois tu laisses une bribe d’espoir,

Dans ce monde où tu fais sourire les fleurs.

 

Dans le ciel il  n’y a plus que toi qui brille,

Ce sont tes yeux ils sont les astres qui scintillent,

Tu chasses les nuages avec ton regard de feu,

Je renais au fond de tes yeux, tu es si harmonieux.

 

Notre amour est telle une flamme,

Plus je la regarde, plus elle s’enflamme,

Tu brilles en moi, tu fais scintiller mon cœur,

Si bien que tu es devenu mon plus grand bonheur.

 

Je ne lâche plus ta main,

Nous avançons sur le même chemin,

Dans tes yeux, je vois l’avenir,

Dans tes yeux je vois une galaxie à bâtir.

 

Il y a au fond de ton regard un reflet d’amour,

Existera t-il toujours ?

J’ose y croire,

Il y a au fond de tes yeux des chapitres d’une histoire qui s’appelle l’espoir.

 

Continue de briller,

Mon cœur ne peut que t’aimer,

Tu es un astre particulier,

Celui que j’ai choisi d’habiter.

 

Tes yeux respirent un souffle d’éternité,

Mon cœur respire notre secret,

Tu es l’homme qui a changé mon destin,

Pour qu’il devienne un délicat festin,

Au goût jasmin.

 

 

Je ne voyage que mieux depuis qu’il y a ton regard face au mien…

 

 

MARINE BOITARD 

 

Extrait de son mail : 

 

Je m'appelle Marine Boitard, j'ai 15 ans, voilà désormais plus de trois ans que j'écris, notamment de nombreux poèmes,l'écriture est ainsi devenue ma passion. Je me permets de vous joindre trois de mes poèmes, qui, peut-être pourront vous intéresser. Je vous remercie de l'attention que vous porterez à ces derniers. 
 
Je vous souhaite une belle journée.
 
Veuillez croire en mes salutations distinguées.

 

 

 

Marine Boitard.- DR

Marine Boitard.- DR

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents