Le Capital des Mots.

Le Capital des Mots.

Revue littéraire animée par Eric Dubois. Dépôt légal BNF. ISSN 2268-3321. © Le Capital des Mots. 2007-2020. Illustration : Gilles Bizien. Tous droits réservés.


LE CAPITAL DES MOTS - CATHERINE ANDRIEU

Publié par Le Capital des Mots sur 21 Mai 2020, 13:53pm

Catégories : #poésie

Tu es admirable, toi l’universitaire,

Tu portes haut ta pipe éteinte dans les dîners mondains

 Au Consulat d’Espagne où je passe pour ton assistante,

Ce qui ne trompe personne : j’ai le pied cambré de la danseuse étoile.

Ta parole ciselée est un ravissement comme le chant des oiseaux.

Chaque fois que tu parles je jouis. Oui, tu es admirable.

Mais tu n’as pas de cœur.

Je me sens si fragile entre tes mains d’argile

Tu m’as façonnée et chaque jour tu me détruis un peu plus

Au prétexte que je mens. Mais je ne mens jamais, c’est ma tête

Qui est percée et laisse s’engouffrer la pluie, le vent, la vie.

J’ai connu l’idiot et le fou échappé d’un tableau de Van Gogh

La marguerite au bec comme d’autres le clope

Son amour et sa bonté sont infiniment supérieurs

A ton génie.

 

Extrait de "Parce que j'ai peint mes vitres en noir " Petit anthologie poétique suivie d'un entretien avec l'auteur. Editions Rafael de Surtis, 2020.

 

 

CATHERINE ANDRIEU 

 

 

Elle se présente :

 

 

Catherine ANDRIEU est née en 1978.

Après une vie passée dans le sud en bord de mer, elle s’installe à Paris où elle développe des activités d’écriture et de peinture. Elle n’oubliera jamais la mer, souvenir d’une enfance heureuse parce que revisitée par sa poésie. Les éléments y ont une vraie présence. La formation philosophique de Catherine Andrieu (Essai sur Spinoza publié aux éditions de L’Harmattan en 2009), ainsi que son inclination panthéistique, la conduisent à s’intéresser aux symboles et sagesses du monde, aux « correspondances » baudelairiennes. D’un univers fantasmagorique développé dans trois recueils au Petit Pavé ( Poèmes de la Mémoire oraculaire (2010), Nouvelles Lunes (2014), puis Seuls les oiseaux sont libres (2016) ), sa poésie glisse vers des récits de l’inconscient, où la rationalité n’a plus de place, publiés aux éditions Rafael de Surtis (Ce monde m’étonne (2017), J’avais bien dit Van Gogh (2017), Très au-delà de l’irréel (2018), Hawking ; Etoile sans origine (2018), enfin, Des nouvelles du Minotaure ? (2019) )

Dernier livre en date : Parce que j'ai peint mes vitres en noir. Petite anthologie poétique suivie d'un entretien avec l'auteur. Editions Rafael de Surtis,2020. 

 

 

Plus d'infos :    http://www.rafaeldesurtis.fr/

Le site de l'auteure : http://catherineandrieu.fr 
 
 
Parce que j'ai peint mes vitres en noir. Petite anthologie poétique suivie d'un entretien avec l'auteur.  Catherine Andrieu. Editions Rafael de Surtis,2020.  - DR

Parce que j'ai peint mes vitres en noir. Petite anthologie poétique suivie d'un entretien avec l'auteur. Catherine Andrieu. Editions Rafael de Surtis,2020.  - DR

Parce que j'ai peint mes vitres en noir. Petite anthologie poétique suivie d'un entretien avec l'auteur.  Catherine Andrieu. Editions Rafael de Surtis,2020.  - DR

Parce que j'ai peint mes vitres en noir. Petite anthologie poétique suivie d'un entretien avec l'auteur. Catherine Andrieu. Editions Rafael de Surtis,2020.  - DR

Catherine Andrieu - DR

Catherine Andrieu - DR

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents