Le Capital des Mots.

Le Capital des Mots.

Revue littéraire animée par Eric Dubois. Dépôt légal BNF. ISSN 2268-3321. © Le Capital des Mots. 2007-2020. Illustration : Gilles Bizien. Tous droits réservés.


LE CAPITAL DES MOTS - JOVENSEL NGAMALEU 

Publié par Le Capital des Mots sur 22 Décembre 2019, 17:32pm

Catégories : #poèmes

Poissons-poèmes

 

Ces poissons divers sur les grilles

Dégagent des fumées lourdes.

Leurs friands hantent cette rue.

Ils sont chaque soir aussi fidèles

Que les fidèles de Notre-Dame de Lourdes.

 

Tu vois en chaque poisson un poème.

Pareils aux tiens tous sont des poèmes.

Tous sont des histoires en cours.

Chaque fumée qui s’élève est un discours.

Te voilà qui vis en eux et eux dans ce poème.

 

Ils ne savent rien de ta vie ;

Mais tu sais tout au moins qu’ils sont comme ta poésie.

Ceux qui les dégustent n’y comprennent rien

Comme ceux qui vont à l’église comme des chiens.

 

Manger et boire dans cette rue chaque soir c’est vital

Comme écrire chaque poème t’est capital.

À chacun sa foi ;

C’est la loi !

 

 

***

 

 

Le temps pleuvra

 

Les jours sont violents ;

C’est en suivant le fleuve qu’on parvient à la mer.

Moins on a le temps, plus on s’en sert.

Plus on en a, moins on s’en sert.

 

Ma caille ?

Je ne suis pas votre terre promise :

Votre Moïse viendra.

Durera si longtemps l’avenir ?

On le saura ou pas !

L’homme est fou parce qu’il est raisonnable :

Homo sapiens ;

Homo demens.

 

Vous étiez silencieuse

Mais ambitieuse.

Ces jours étaient doux et violents.

Ma vie est un bâtiment.

 

 

 

***

 

Parangon

 

Ma vie n’aura pas été une poursuite du vent.

J’ai tout poursuivi ; sauf le vent.

J’ai enfin compris, pas en vain, que la vie est un vent.

Quiconque poursuit la vie poursuit le vent.

Quiconque aime la vie aime le vent.

Je n’ai reçu du vent de ma vie que la poussière dans mes yeux.

J’ai quelquefois été heureux

D’être cette feuille sèche, balayée çà et là par ce violent vent.

 

 

 

JOVENSEL NGAMALEU 

 

Il se présente : 

 

 

Camerounais, Jovensel Ngamaleu est poète, nouvelliste et chroniqueur littéraire. Il a obtenu plusieurs prix littéraires pour ses poèmes et ses nouvelles, en l’occurrence « Le briquet » (Prix du FESTAEE 2018), « Prudence » (Prix de la Semaine de la Francophonie 2018), « Mon Afrique en miniature » (Prix du Concours National Jeunes Auteurs 2017) et « Lettre à une fille au bout du monde » (Prix du FACUD 2013). Il a, par ailleurs, publié quelques recueils poétiques et prépare actuellement la publication d’un recueil de nouvelles ainsi que d’un roman autofictionnaire.

Jovensel Ngamaleu  - DR

Jovensel Ngamaleu - DR

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

DICENDE 26/12/2019 17:41

"Chaque fumée qui s’élève est un discours."
Beau.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents