Le Capital des Mots.

Le Capital des Mots.

Revue littéraire animée par Eric Dubois. Dépôt légal BNF. ISSN 2268-3321. © Le Capital des Mots. 2007-2020. Illustration : Gilles Bizien. Tous droits réservés.


LE CAPITAL DES MOTS - CATHERINE ANDRIEU

Publié par Le Capital des Mots sur 26 Novembre 2019, 17:55pm

Catégories : #correspondance, #lettres, #schizophrénie, #maladie psychique, #psychiatrie, #psychologie

Cher Daniel,

Au tout début il y avait ce silence entre nous, fragile, le regard surtout pour exprimer la difficulté à vivre. Puis ce furent des jours heureux, à la mer, je te regardais peindre les vaches près des marais. Le rythme était d’une lenteur incroyable, mais nous avions le même. Et les soirées passées à bavarder sur la terrasse à caresser le petit chat gourmand. J’étais contente, j’avais ma chambre qui s’ouvrait sur le jardin. C’était la vie libre. Fumer des cigarettes la nuit dans le jardin, au réveil, au coucher, qu’est-ce qu’on aimait fumer, tout ce temps passé à ça. Au tout début il y avait l’angoisse, qui s’exprimait si subtilement lors d’une promenade en forêt, l’on prenait tant garde de ne pas blesser l’autre. Dans nos délires schizophréniques, il n’y avait la place pour personne d’autre. Mais tu étais devant sur le chemin. Malade, poète, peintre depuis plus longtemps... En plus, de quatre ans mon aîné. L’on allait m’attribuer une Allocation Adulte Handicapé, mais ça n’était pas le cas encore. J’avais des Visions de Tournesols dans un Vertige d’Enucléation, qui eût pu comprendre ça à part toi ? Et je me crucifiais à la térébenthine sur mes toiles, mais tu avais encore de l’avance et de la technique là où je n’avais qu’un cri et des couleurs. Tu disais que mes visages étaient tristes, et c’est vrai qu’ils l’étaient. C’est une époque où je n’avais plus personne en dehors de toi et de quelques-uns qui ne voulaient pas voir la maladie, amitiés qui se nécrosaient de ce fait même. « No future », c’était tellement ado et en même temps tellement ça. Et les moments où je noircissais des bouts de cahiers de mes poèmes en bordel. Toi, tes poèmes, tu les éditais, et c’est tellement difficile de publier de la poésie ! Le jour où je t’ai rattrapé sur le chemin, tu ne l’as pas supporté, tu en as perdu ta délicatesse. Or, l’amitié nécessite une infinie délicatesse... Maintenant on fait quoi ? Ceci est une bouteille jetée à la mer.

 

 

Extrait de "Correspondance. Octobre 2017-Septembre 2018" Catherine Andrieu. Daniel Brochard.

Editions du Petit Pavé, 2019.

http://www.petitpave.fr/

 

 

CATHERINE ANDRIEU 

 

 

Elle se présente :

 

 

Catherine ANDRIEU est née en 1978.

Après une vie passée dans le sud en bord de mer, elle s’installe à Paris où elle développe des activités d’écriture et de peinture. Elle n’oubliera jamais la mer, souvenir d’une enfance heureuse parce que revisitée par sa poésie. Les éléments y ont une vraie présence. La formation philosophique de Catherine Andrieu (Essai sur Spinoza publié aux éditions de L’Harmattan en 2009), ainsi que son inclination panthéistique, la conduisent à s’intéresser aux symboles et sagesses du monde, aux « correspondances » baudelairiennes. D’un univers fantasmagorique développé dans trois recueils au Petit Pavé ( Poèmes de la Mémoire oraculaire (2010), Nouvelles Lunes (2014), puis Seuls les oiseaux sont libres (2016) ), sa poésie glisse vers des récits de l’inconscient, où la rationalité n’a plus de place, publiés aux éditions Rafael de Surtis (Ce monde m’étonne (2017), J’avais bien dit Van Gogh (2017), Très au-delà de l’irréel (2018), Hawking ; Etoile sans origine (2018), enfin, Des nouvelles du Minotaure ? (2019) )

Son site :  https://www.catherineandrieu.fr/

 

 
**
 
 
DANIEL BROCHARD 
 
 
 
Il se présente : 
 
 
 

Daniel BROCHARD est né en 1974 à Parthenay (Deux-Sèvres).

Très tôt attiré par le dessin, il découvre la poésie à 17 ans. C’est à cet âge que débute une longue maladie. Hospitalisé en 1994 et diagnostiqué schizophrène, il suit des études de philosophie, puis mène différentes activités. Peintre en bâtiment, saisonnier agricole, aide- documentaliste, puis étudiant en Documentation à Bordeaux, il est reconnu Adulte Handicapé en 2003.

Directeur de la revue de poésie Mot à Maux et blogueur, il commence sérieusement la peinture en 2005. Menant de front écriture poétique et peinture, il s’oriente aussi vers le roman.

Il vit actuellement à Talmont-Saint-Hilaire (Vendée).

L’arbre et l’écorce, Ed. Encres Vives, 2002 Clefs des songes, Ed. Encres Vives, 2004
Pour ma mort, Ed. Poiêtês, 2006
Magie noire suivi de L’air de rien, Ed. Clapàs, 2007

De la folie et des oiseaux migrateurs, Ed. Henry, 2010
Parmi les ténèbres suivi de Au bout du chemin, Ed. la Botellerie, 2015

Etats de veille, Ecrit(s) du nord 13-14, Ed. Henry, 2008
Talmont - Les Sables 2016-2017 - L’éternel recommencement, Ed. du Petit Pavé, 2018

Roman

TGV 8873, Ed. de l’Amandier, 2013 

Son site :    https://www.danslesbrumes.fr/

 

Son blog :  http://motamaux.hautetfort.com/

page6image3734912 page6image3734336
Correspondance. Octobre 2017-Septembre 2018" Catherine Andrieu. Daniel Brochard.  Editions du Petit Pavé, 2019. - DR

Correspondance. Octobre 2017-Septembre 2018" Catherine Andrieu. Daniel Brochard. Editions du Petit Pavé, 2019. - DR

Correspondance. Octobre 2017-Septembre 2018" Catherine Andrieu. Daniel Brochard.  Editions du Petit Pavé, 2019. - DR

Correspondance. Octobre 2017-Septembre 2018" Catherine Andrieu. Daniel Brochard. Editions du Petit Pavé, 2019. - DR

Catherine Andrieu - DR

Catherine Andrieu - DR

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents