Le Capital des Mots.

Le Capital des Mots.

Revue littéraire animée par Eric Dubois. Dépôt légal BNF. ISSN 2268-3321. © Le Capital des Mots. 2007-2020. Illustration : Gilles Bizien. Tous droits réservés.


LE CAPITAL DES MOTS - OLIVIER CANTENYS

Publié par Le Capital des Mots sur 2 Août 2019, 15:32pm

Catégories : #poèmes

Comme on tisse un foulard de soie le Mississippi t’accueille, fleuve géant au long cours.

Comme un grand ruban de couleurs l’eau est si claire comme tes yeux.

Ton regard embrase le fleuve et tu ne dis à personne que tes pensées sont pour moi qui ne peut t’offrir que le lever du jour.

Soudain dans la nuit de juillet l’orage qui déchire le ciel en écoutant la musique de Joe Cocker.

Sur la rive un peintre dessine ton portrait.

Brisures de sanguine et pointe d’argent sur des papiers de vélin.


 


 

***

 

La brume attrape la peau du fleuve.

Et toi tu en profites pour cueillir le nénuphar d’eau.

Les enfants jouaient en lançant des galets sur l’eau, comme pour faire rebondir le temps.

Au jour du mois de mai, jour de l’éclosion des jonquilles, tu tisses le sort de tes jours.

Ton corsage brodé de feuilles d’or sent l’odeur de la rose.

Couleur rouge comme ton cœur pour dompter la lune.

 

 

***

 


 

Dans un pré de mon grand-père il y avait la vigne et le chêne.

Adossées à la montagne, repaire de l’épervier, il y avait des rangées de vigne où brillaient des grappes de raisin.

Geste de troubadour et de semeur de graines de tournesol.

Adolescent je prenais ces vignes pour des fruits d’élixir comme dans la toile de Jérôme Bosch, le jardin des délices.

La vigne s’éclate en des milliers de fragments d’or et d’argent.

Il y a pleins de couleurs qui embrasent le soir.

Il y avait des bottes de foin juste à côté des champs de maïs.

Mes amis paysans faisaient sécher des feuilles de tabac.

Mon cousin élevait des chevaux dans une île de la rivière nommée Salat.

La rivière aux poissons d’argent où l’eau était si transparente que l’on voyait ton corps lorsque tu t’y baignais.

Les saules plongeaient leurs branches dans la rivière.


 

 

31/07/2019 

 

OLIVIER CANTENYS 

 

 

Il se présente :

 
 

Artiste-peintre professionnel (diplômé de l'ensba)


site :

 

 

http://cantenys.net/

 

 


Ecrit de la poésie depuis l'adolescence.

 

 

 

site de poésie :

 

 

 

 

http://poesiesdecantenys.com

 

Dernier livre paru :  "Le vol du colibri" Editions Unicité, 2019. 

 

Plus d'infos : http://www.editions-unicite.fr/auteurs/CANTENYS-Olivier/le-vol-du-colibri/index.php

LE CAPITAL DES MOTS - OLIVIER CANTENYS

Olivier Cantenys  - DR 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents