Le Capital des Mots.

Le Capital des Mots.

Revue littéraire animée par Eric Dubois. Dépôt légal BNF. ISSN 2268-3321. © Le Capital des Mots. 2007-2020. Illustration : Gilles Bizien. Tous droits réservés.


LE CAPITAL DES MOTS - CHARLES MADÉZO

Publié par Le Capital des Mots sur 25 Août 2019, 16:22pm

Catégories : #poèmes

Royauté


 

Mouche curieuse, emporté par le ruisseau, il tombe, roule et coule le long des images entre les mots. Ici le frottement doux d’un galet lisse, puis ce passage étroit, engorgement où la phrase frise et se plisse, fluide, dans une note aussi soudaine, aussi joyeuse qu’un éclat de rire.

Il s’agit du texte somptueux que Rimbaud nomme à juste titre ‘Royauté’. Et, comme la mouche désormais séduite se laisse enivrer par les frissons des vrilles et le miroitement des courants, lui, le lecteur, se glisse sous les tentures carminées. Puis, royal à son tour, il s’avance du côté des jardins de palmes.

 

***

 

 

Rose polka      28 juin 19


 


 

Par la petite fenêtre, entre les feuilles

J’ai cru voir ta culotte qui séchait

Couleur chair au léger incarnat


 

Puis j’ai deviné que c’était une rose

Épanouie, variété polka


 

Mais je veux m’en tenir à mon premier regard

Ta culotte froissée dépliant ses pétales

Lentement, l’un après l’autre

Pour, sans aucun voile, s’offrir au soleil.

 

 

***

 

Game over

 

 

 

C’était fini

ni

ni

 

Elle avait mis

pour lui donner congé,

sa culotte blanche piquée de petites fleurs bleues

( polyamide et coton, de chez Lejaby)

 

Lui portait un slip noir

(il faut bien faire son deuil )

 

Noir comme des idées noires

à deux étages

( celles qui laissent filtrer un clin de soleil)

 

Au rez-de-chaussée l’illusion

Là-haut l’ironie

du déjà vécu.

 

 

***

thalasso

 

 

 

je n’aurais pas glissé

l’harmonica

dans la baignoire

si j’avais lu ton sms

 

sirène sous la mousse

voilant

les homards bleus

de tes doigts

 

ta demande incongrue

que soudain m’a tendue

un lare hilare

 

m‘a scié à tâtons

de te découvrir rose

sous la mousse

 

nu j’ai tourné langouste

ce crustacé en pince

dit-on

pour le homard

 

très à l’étroit jouons

de l’harmoni-

ca sous la mousse

 

***

 

Les yeux clos


 

Quand je ferme les yeux contre la lumière

Mes paupières closes ouvrent

Leur écran sur la mer


 

Je descends droit dans des opalescences

Au travers d’un monde dont les couleurs

Étranges et planantes

Donnent la jauge exacte des profondeurs


 

Dans cet univers vide et glauque

Entre bleus et verts salis de rose

Se sont conçues toutes promesses

De vie de mort de sentiment

Depuis l’en-deçà des temps.


 

Sous mes paupières closes

Il m’est arrivé de descendre

Jusqu’au fond, jusqu’entre

Les sombres miroitements des algues

Où sont les sirènes

Et les noyés pâles


 

C’est ici que je vivrai mille ans


 


 

 

CHARLES MADÉZO

 

Il se présente : 

 

Né à Douarnenez en 1939 d’une famille de marins, Charles Madézo a vécu son enfance dans ce petit port atlantique, où son vagabondage entre canots, estran et pêche au maquereau s’est constitué en véritable apprentissage maritime. Son regard sur le monde s’est ainsi aménagé un arrière-plan dont la mer n’est jamais absente. Inscrit Maritime dès l’âge de 16 ans, des études d’ingénieur l’ont conduit à construire des ponts et surtout des ouvrages maritimes. Depuis ses poèmes d’adolescence, ses écrits sont le témoignage d’une fréquentation à la fois réelle et onirique de l’océan, y compris des fonds sous-marins. Son premier livre publié, « La Cale Ronde » (1984) a obtenu le prix Édouard et Tristan Corbière (2003). « Glénan », le Prix du Livre Maritime (2002). Un roman, « La Passe des Sœurs » (2000) relate la confusion voulue et entretenue entre le femme et la mer. Après un périple professionnel entre la côte atlantique et le Moyen Orient, Charles Madézo vit près de Lorient où il anime deux ateliers d’écriture, dont un à la prison de Ploemeur.

«  La vraie chance est qu’une écriture précise, exigeante, ait su garder, de cet apprentissage maritime, le meilleur, avec les mots qu’il faut, sans s’égarer, conservant au miracle tout son abrupt… Quelque chose d’infiniment précieux vit au cœur de ces pages , succession de courts chapitres qui se pressent en rebonds rapides, étincelants, quelque chose de furtif et d’inoubliable comme un ricochet réussi. » *

 

* préface de Jean -Pierre Abraham à « la Cale Ronde »

 

Bibliographie

 

Abordages Ed. Saint Germain des Prés 1978

 

Douar an Enez ou Le Territoire de l’Ile Calligrammes 1982

 

La Cale Ronde Calligrammes 1984

 

Lignes de Fond Calligrammes 1989

 

La Passe des Sœurs (roman) Coop Breizh 2000

 

La Cale Ronde ou L’Apprentissage maritime Coop Breizh 2002

(préface de Jean-Pierre Abraham) Prix Tristan Corbière 2003

 

 

 

Glénan (roman) Amers 2002

Prix Corail du livre maritime 2002

 

De l’Ouvrage Portuaire Amers 2002

 

Au Bout de la Digue (essai) mars 2006 Liv’Editions

 

Des Poissons pour modèles mars 2007 La Part Commune

 

Chroniques du Moulin Vert mars 2008 Chemin Faisant

 

Portuaires mars 2008 La Part Commune

 

Une boucle d'oreille pour Jacob mars 2010 La Part Commune

 

Bavure dans le Béton oct 2010 éd Palémon

 

Éloge de la Godille. Juin 2012 éd Apogée

 

Rose Ressac fevrier 2017 éd Stéphane Batigne

 

La Cale Ronde 2017 réédition éd Stéphane Batigne

 

Traits de Chalut avril 2018 ed Vivre tout simplement

 

 

 

Livres d’artistes

 

Du Ris aux Sables Ed du Télégramme en collaboration avec le peintre Ch. Kérivel

 

Des Iles et des Phares Ed du Télégramme commentaire photos Michel Coz

 

- en collaboration avec J.C. Le Floch graveur

  • Alchimie de l’Épave

  • Laisses du Magouëro

  • Subaquatintes

  • Les Harengs

- en collaboration avec Thierry le Saëc plasticien

 

 

  • Khamsine

  • Sommeils

  • le cimetière de Tréboul

- en collaboration avec Julie Garcia ( ed Mona Kerloff)

 

  • Le Mange Cerises ( voir Matricule des Anges)

 

revues

 

participations - Harfang (Angers)

  • Alif (Lorand Gaspar)

  • Arsenal (Brest)

- Canopée

- Diérèse

- Epistole des Montagnes

        • - Hopala

commentaires

 

recueil « Alexandrines » consacré à la Bretagne des écrivains (2014)

 

 

 

Charles Madézo. - DR

Charles Madézo. - DR

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents