Le Capital des Mots.

Le Capital des Mots.

Revue littéraire animée par Eric Dubois. Dépôt légal BNF. ISSN 2268-3321. © Le Capital des Mots. 2007-2020. Illustration : Gilles Bizien. Tous droits réservés.


LE CAPITAL DES MOTS - GUILLAUME MÉTAYER

Publié par Le Capital des Mots sur 19 Avril 2019, 16:49pm

Catégories : #poèmes

Tentative de désespoir

 

Le bœuf écorché, soit. Je l’aimais, je l'accepte.

J'y joue cinq heures par jour, les dents serrées. Mais  

c'est un cycle. Longtemps je rampe. Des forêts

de souvenirs à ras de mufle qu'intercepte

 

le livide rayon d'un doux message inepte.

Je me redresse alors bel Icare aux agrès

puis chute, tel K. dans l'eau froide. Et je la hais

– cinq secondes car je sais le scorpion scept-

 

ique qui se balance aux barres parallèles

de ces doubles vies qui battent en vain des ailes

responsable de la blessure abdominale

 

et c'est la pire brûlure sentimentale

de voir que même volontaire un coup de dard

jamais n'abolira l'amour ni le hasard.

 

***

 

Acte de foi

 

Quand soudain tout n'est plus que parodie, le geste

de ranimer le feu signifie au moins trois 

choses que je fais, voire que je ne fais pas.

Pas :  les amours perdues, j'en sacrifie la geste

 

à mon orgueil muet, sans remuer leur reste. 

J'entretiens bien des feux en sous-main toutefois

(je dis en sous-main j'aurais pu dire en sous-bois)

dans un cœur neuf qui déjà fume et craque agreste. 

 

Mais c'est aussi une fort étrange besogne

de bâtir un bûcher miniature et trouver

en une bûche un axe, en un nœud une trogne

de Notre-Dame qu'ailleurs tous voudraient sauver. 

 

Et je sens que l'autodafé où je m'affaire 

Brûle à mon insu le lien que je préfère.

 

 

***

 

L'été

 

D'une cour délabrée on grimpe la cloison

Pour passer le miroir d'une fenêtre fine

Jusqu'aux toilettes où déboulent grise mine

Des flics banalisés au milieu des garçons

 

Lunettes noires cigarette cheveux longs

Qui bien vite ont caché leurs tendres clandestines

Je tombe encore amoureux fou de ma voisine

Le temps d'une séance ou bien d'une saison. 

 

Il me prend, le film de vacances soviétiques

Il balaye d'un coup mes supplices éthiques.

Les plages de l'été m'ouvrent leur horizon

 

O vivre enfin. Mais Mike étrange se retire, 

Natalia choisit l'enfant et la raison

Et déjà l'ombre arbore un lugubre sourire.

 

(Leto, par Kirill Serebrennikov)

 

 

***

 

 

Une femme de tête

 

Le message du film est plutôt étonnant :

on ne peut remplacer l'homme par la machine

mais on peut remplacer le goujat qui s'échine

à garder son amante à coups de boniment

 

et de bouquets de fleurs et de projets tentants

et sans cesse avortés de week-ends, la confine

dans son chaos en moderne visitandine 

et contre un bref câlin exploite son talent 

 

par l'homme qui longtemps erre dans les bureaux 

avec la bienveillance étrange des bourreaux, 

l'ingénieur distrait qui déjeune aux tempêtes

 

qui oublie son chapeau et se trompe de jour

qui piégé par la pluie a plein de blagues prêtes

et gaiement sacrifie sa technique à l'amour. 

 

(Une femme de tête, par Walter Lang, 1957)

 

***

 

Palabres

 

À la chaîne, des noms, des livres, des auteurs,

Jeromsky, Jakobski, Cesarski, Guillomski, 

On se croit dans ce poème de Heine qui

Se moque de deux soldats polonais hâbleurs

 

Et veules qui se gargarisent de valeurs

Mais dont l'idéal est vodka schnaps et raki. 

- Chifmolski, Minablski, Briganski, Jchaipluski-

Rien de plus soluble dans l'alcool que leurs pleurs.

 

On ne m'épargnera donc le nom de nul bled : 

Plotsk, Lodz, Ptuj, Brno, Pécs, et, avouons-le, Bled

Au nom prédestiné m'invitent au voyage 

 

Quelque part dans le Sud de notre beau pays, 

Dans un de ces vieux bourgs qu'en snob j'avais trahis

Avec clocher en peigne et rue à colombage. 

 

 
GUILLAUME MÉTAYER 
 
 
Guillaume Métayer, né en 1972, vit à Paris où il est chercheur, traducteur du hongrois, de l’allemand et du slovène, et poète. Sa dernière traduction est la première édition des Poèmes complets de Nietzsche (Les Belles lettres, mai 2019); son dernier recueil de poèmes publié : Libre jeu (Caractères, 2017).
Membre des comités de rédaction des revues Po&Sie et Place de la Sorbonne, où il est responsable de la section « Langues du monde », il anime également depuis trois ans un atelier d’écriture poétique à Sorbonne Université autour notamment de la forme sonnet.
Guillaume Métayer - DR

Guillaume Métayer - DR

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents