Le Capital des Mots.

Le Capital des Mots.

Revue littéraire animée par Eric Dubois. Dépôt légal BNF. ISSN 2268-3321. © Le Capital des Mots. 2007-2020. Illustration : Gilles Bizien. Tous droits réservés.


LE CAPITAL DES MOTS - GÉRARD LE GOFF

Publié par Le Capital des Mots sur 4 Avril 2019, 15:58pm

Catégories : #poèmes

 

L’an neuf

A quoi bon une nouvelle année ? Pour lui, la vie s’achève.

Le vieil homme regarde les visages fardés qui roulent comme des galets dans l’eau vive de la fête. Les masques chahutés dans le torrent des rires et des chants. Les silhouettes dansantes d’autres qu’il ne sait nommer.

Echoué sur une rive de moleskine, il balbutie. Labiales rouges. Des bulles éclosent dans sa bave.

Vers quel horizon s’en est-elle allée ? Son regard s’efface peu à peu dans le bleu du ciel. Il le croyait inaltérable telle une gemme sertie dans la nuit.

Alors quoi dire ? Depuis ce jour d’été, quand le miroir ne s’embua plus. L’odeur fade d’un bouquet de fleurs fanées flottait dans la chambre.

Bien sûr il lui reste un refuge. Mais son corps décharné peine à s’inscrire sur le lit ouvert, comme si de l’amour il ne pouvait rien écrire de plus. Sa pâleur tremble dans le reflet des vitres.

L’absente ne signe aucun regret. Il la devine errer dans quelque univers inexploré.

La simplicité du désir n’aide plus. Trop de rêves le dispersent. Tant de mémoire le troue.

Hors les murs, l’eau mouvante reflète la courbe du monde.

L’ombre impose ses mains bleues sur son front.

 

 

Extrait du recueil : Passants, vient de paraître aux éditions Encres Vives, collection Encres Blanches, N°756 © Encres Vives, dépôt légal avril 2019, ISSN 1625-8630 / ISBN 2-8550.  

 

Pour se le procurer :   https://encresvives.wixsite.com/michelcosem/edition

 

 

*********

 

Qui toque à la porte

Mal venu fol vagabond

Vent mauvais d’hiver

*

Le ressac disloque

Les chapelets noirs des algues

Aux mains des noyés

*

Chaque souffle dans le vent

N’écrit rien ne dessine pas -

Trace d’ombre sans mémoire

 

Trois haïkus extraits du recueil : Le reste du peu (à paraître)

 

 

*********

 

 

Rosée subtile envoyée

Silencieuse espérance

Que nul ne voit venir

Bulles de verre filé

Semées au gré

De l’écheveau de l’araignée

Portées de notes cristallines

Au hasard des halliers

Qu’ignorent les oiseaux

Sur le cœur des roses

Le prisme de la clarté

Estompe son orient

A chaque aurore

L’univers se venge

Du désaveu des anges

 

 

Extrait du recueil (en cours d’écriture) : Arsenal des eaux, inédit

 

 

 

 GÉRARD LE GOFF 

 

 

Il se présente :

Gérard Le Goff travaille la prose (roman, nouvelles), la poésie, le dessin et la peinture.

Cinq de ses recueils de poésie ont été publiés par les éditions Encres Vives.

Plusieurs de ces textes poétiques sont parus dans les revues Haies Vives, Festival Permanent des Mots et Le Capital des Mot.

Une de ses nouvelles: Le jardin dérobé vient de paraître dans le N°90  (mars 2019) de la revue Traversées.

A paraître prochainement : un recueil de haïkus : Le reste du peu, un recueil de poèmes : L’orée du monde et un roman : Argam.

Son site : Gérard Le Goff : Amers & compas, https://gerardle-goff4.wixsite.com/monsite

Gérard Le Goff - DR

Gérard Le Goff - DR

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents