Le Capital des Mots.

Le Capital des Mots.

Revue littéraire animée par Eric Dubois. Dépôt légal BNF. ISSN 2268-3321. © Le Capital des Mots. 2007-2020. Illustration : Gilles Bizien. Tous droits réservés.


LE CAPITAL DES MOTS - FRANCE BURGHELLE REY

Publié par Le Capital des Mots sur 28 Février 2019, 13:55pm

Catégories : #poèmes

ma joie-papillon s'est posée

sur la fenêtre sans toit

 

sans toi mais faut-il nommer

jamais mon retour dans tes bras

 

filins où s'emmêle mon destin

où s'entend ma souffrance

 

faut-il nommer ce comment

éviter le trop tard

 

prends l'instant où

tout est justifié…

 

 

© France Burghelle Rey 

 

 

 

la porte indifférente se

referme es-tu

dehors es-tu dedans

 

je ne le sais moi-même

ne sens ni la douleur

ni le bois

 

il reste mon dos

appuyé pour

suspendre le temps

 

la porte est ma frontière

elle est ma force photo que

je t'envoie

 

 

 

 

 

 

es-tu seulement ce cameo qui

obsède mes images furtif cadeau

offert par ton absence

 

flash en réponse à ma photo

qui m'éblouit qui m'interdit

le souvenir de ton visage

 

halo de blanche cécité

l'envie me vient de

voir les yeux fermés

 

 

 

 

 

sans cesse étonné tu saisis le moment

ce bond de la biche

 

cet or du pistil

au sous-bois de l'enfance

au jardin de l'aurore

 

ta soif sans regrets

s'étanche dans la joie

 

tu prends comme

viatique chaque fleur

chaque éclair pour

 

habiter déjà

ton dernier voyage

 

 

 

 

 

Je prie incroyante

sur mon papier du matin

soudain des mots impurs

m'assaillent

 

je lutte contre cet hôte

que je ne connais pas

 

je voudrais ne parler

que de toi

de ton visage de ton corps

interdits

 

mais reste cet oiseau rouge

il pépie pour ma joie et j'écris

 

 

 

 

comme une rançon

de la Gloire de la Joie j'ai

sur le cœur un voile qu'

aucun mot ce matin

n'arrache

ce souffle court

devant ma page quand

la ligne est le prix

à payer

sillon gravé

des dernières notes

sillon où se creuse

ma douleur mon silence

 

 

 

 

ma douleur ma compagne

avec qui amnésique je trahis

souvenirs et espoirs

tu regardes comme moi

les derniers pétales du froid

la vapeur de mon souffle sur

la vitre froide borne de liberté

 

je photographie la vie que

refuse ta prison

je forme une lettre à chaque

choc du nerf

 

ma compagne d'instants

tu seras morte quand

je le reverrai même si

dans ses yeux brillera ton souvenir

 

 

 

 

 

 

 

 

mes nuits clouées d'instants

filles du jour

reines de douleur

et bleus d'espoir

 

les lignes du parquet

comme autant de secondes

et mon clavier que

je dévore des yeux

 

silence autour et en dedans

quand le corps reste promesse

je cède à l'avenir où c'est moi

qui serai reine

 

 

 

 

des larmes glissent sur la vitre

l'enfer n' a pas de pluie

et mon corps est en rage

j'embrasse les joues

de ma fenêtre

 

l'hiver on ne peut pas ouvrir

je pleure mon cœur

dans mon état

soudain mon nerf s'élance

c'est lui qui téléphone

 

 

 

 

douleur comme une sœur noire

avec ses éclairs et ses lourdes secondes

araignée du destin qui

s'accroche à mes mains à mes bras

 

bras de fer bras de fer

l'emporte la cigarette qui

assoiffe et qui sèche dans

son geste inutile

 

je pense à lever la tête

mais les étoiles ont fui

 

douleur demain est ton ennemi

l'aube s'appelle victoire

 

 

 

 

la force du loup

j'ai quinze ans dans

les steppes de Hesse

 

me voici ce matin

une louve

à terre

 

ma faiblesse est ma force

à chaque aube renaître

 

tu gères ton hiver

ton décembre t'éclaire

 

tu pleures aux nouvelles

aux paroles et aux lettres

 

mes amis de toujours

comme autant de mes loups

 

 

© France Burghelle Rey 

 

 

FRANCE BURGHELLE REY

 

Elle se présente :  

 

France Burghelle Rey est née à Paris, a enseigné les Lettres classiques et vit actuellement à Paris où elle écrit et pratique la critique littéraire. Elle est membre de l'Association des Amis de Jean Cocteau et du P.E.N. Club français.

 

Plus de cent textes parus dans de nombreuses revues et anthologies ainsi qu' une centaine de notes critiques (Nouvelle Quinzaine littéraire, Poezibao, Europe, La Cause littéraire, Place de la Sorbonne, CCP, Recours au poème, Texture, Temporel etc.).

 

Elle a écrit une quinzaine de recueils dont Lyre en double paru aux éditions Interventions à Haute voix en 2010 puis chez La Porte Révolution en 2013 suivi de Comme un chapitre d'Histoire en 2014 et de Révolution II en 2016. Le Chant de l'enfance (Un prix Blaise Cendrars adultes) a été publié aux éditions du Cygne en juillet 2015, Petite anthologie, ( Confiance, Patiences et Les Tesselles du jour ) chez Unicité en 2017 et Après la foudre chez Bleu d'encre en 2018.

 

Les derniers textes augmentés de L'Enfant et le drapeau (à paraître chez Vagamundo), naissance rédemptrice d'un " ange " dans un monde en désolation, veulent exprimer l'expression d'une nécessaire présence au monde en souffrance. Elle achève en 2017 un recueil encore inédit en trois parties sur le thème du lieu puis en 2018 commence un récit poétique.

 

Elle a collaboré avec des peintres (Georges Badin) et la graveur Hélène Baumel pour un certain nombre de livres d'artistes.

 

L'un des ses romans, le premier, L'Aventure , est publié chez Unicité au printemps 2018

 

http://france.burghellerey.over-blog.com/: Un blog de plus de 28.000 pages de vues

 

bio-bibliographie complète sur ce blog.

 

 

 

 

 

France Burghelle Rey - DR

France Burghelle Rey - DR

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents