Le Capital des Mots.

Le Capital des Mots.

Revue littéraire animée par Eric Dubois. Dépôt légal BNF. ISSN 2268-3321. © Le Capital des Mots. 2007-2020. Illustration : Gilles Bizien. Tous droits réservés.


LE CAPITAL DES MOTS - MICHEL CARLON

Publié par Le Capital des Mots sur 4 Décembre 2018, 22:13pm

Catégories : #poèmes

Mina

 

Mina si fine si fluide

Mine de minette

Mina si gracile

Se déplace insouciante comme une jeune fille nue dans son appartement

Puis bondit sur une table, se fait chasser, vexée prend de la Hauteur, fait du buffet son poste de gué

Mina la gourmande a chipé dans l’assiette

Mais la voilà déjà au sol, à boxer une mouche tout aussi fluette

Du temps passe. Très peu.

Mine de rien, la gamine a grandi

Un jour de vacances, nous apprenons, renversés, la nouvelle : Mina a mis bas !

 

 

***

Amour intense

 

Tu te balances de côté

En t’approchant de moi

Avance avance, jolie beauté

Berce mon coeur de doux émois

Ma main plaquée sur ton dos

Palpe les profondeurs secrètes

Où vibre le mystère des eaux

Pourvoyeur des amours discrètes

En déployant tes cheveux

Je déroule le fil du temps

Mèche après mèche sous tes yeux

L’Histoire se veut présent

Tes dents habillent ton sourire

Tes lèvres babillent à l’envi

De leur éclat naît le désir

De leur frémissement surgit la vie

Sur le banc tourné vers les fleurs

Ton corps alangui se repose

Et se donne quelques minutes de bonheur

Que je goûte aussi, pris en tenailles dans ta chair rose

 

***

 

La braderie

 

La rue fait sa braderie

Les riverains s’improvisent brocanteurs

Une exposante a peur que je la vole...elle se retourne deux fois dans ma direction

Peine perdue ! et tant qu’on y est que je la viole ?

Tu trouves ton bonheur dans deux malles pour cinquante balles

Venues de Chine ou d’Inde Pour finir dans un Château en Indre ?

Les tilleuls embaument nos sens comme les momies empri­sonnent les corps, on ne peut y échapper 

La chèvre a les yeux en fentes de tire-lire.

Quand elle bouge on croirait entendre tinter des pièces de monnaie...

On voudrait que ce ne fût pas que sa cloche, à l’entrée du bel été.

Moi, je n’en ai pas plus dans les poches...

 

 

 

Extraits de "La vie m'a-t-elle donné ou lui ai-pris ?" Editions L'Echappée Belle

 

MICHEL CARLON 

 

Il se présente :

 

Michel Carlon est né à Aix-en-Provence, la ville du soleil, et a grandi à Pau, cité royale à la vue légendaire sur les Pyrénées.

Pourtant, ses études l'amènent à quitter le Sud pour des contrées beaucoup plus septentrionales, au pays des Ch'tis.

De là il s'installe à Paris afin d'y exercer son métier d'informaticien. Si la logique des programmes l'occupe à loisir dans les bureaux aux larges baies vitrées de la Défense, il ne se prive pas d’ouvrir toute grande sa fenêtre pour s’évader vers un autre monde. Celui des enchantements larvés ou des éruptions chatoyantes, conglomérat d'une masse informelle aux manifestations multiples, et que seule la poésie a ce pouvoir de restituer. Attaché à sa parcelle de terre, ami des arbres et des oiseaux, sillonnant la campagne à vélo avec ses potes ou en solitaire, il prend son temps hors du temps. L’action n’est plus que le masque de la contemplation. Marcher dans Paris ou arpenter les rues de n’importe quelle ville chargée d’histoire, c’est rendre hommage à tous les hommes, petits ou grands, qui nous ont précédés.

Il en a pris son parti, délaissant pour de bon la gestion des projets et des ressources humaines au profit d'un rapprochement avec la nature, les arts et les êtres. Désormais l'écriture ne serait plus un instant précieux à Chronos, mais une passion de tous les jours.

Dans sa quête d'un au-delà plus proche, il a choisi de se ré-enraciner dans le Béarn, avec sa muse aimée.       

 

Michel Carlon -DR

Michel Carlon -DR

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents