Le Capital des Mots.

Le Capital des Mots.

Revue littéraire animée par Eric Dubois. Dépôt légal BNF. ISSN 2268-3321. © Le Capital des Mots. 2007-2020. Illustration : Gilles Bizien. Tous droits réservés.


LE CAPITAL DES MOTS - MARIE-JOSÉ PASCAL

Publié par Le Capital des Mots sur 23 Novembre 2018, 11:15am

Catégories : #poèmes

Le semeur sans attaches


 

Où le semeur pose son pied,

La terre tremble d'impatience

Et d'une soif de savoir, quel sera son nouveau décor !

La fleur ou l'arbre c'est selon le mystère profond

De la vie,


 

D'un geste large et généreux, l'homme s'offre

Aux colombes innocentes,

Rejoignant la planète en feu,

Il rejette les limites et les barrières improbables,


 

Dans ses yeux brille l'éclat du vivant

Et la mort s'écarte sans bruit

Tout ce qu'il a semé , restera le plus beau geste d'unité.


 

***


 


 

Des pions sur l'échiquier


 

si le froid s'achemine sans qu'on l'ait invité

Et qu'il craquelle l'asphalte de nos routes,

Garde en toi, la fleur évanouie du printemps,

Les couleurs chaleureuses d'un automne sans pluie,

Et va d'un pas serein affronter ton destin !


 

Rien n'est jamais joué sur l'échiquier du monde,

Nous sommes tous des pions que le vent va souffler

Au gré de ses envies,

Nous sommes tout petits, à l'enfance même

Des sciences et des livres ouverts,

Et pourtant, nous sommes habités de pensées

Voyageuses, en lisière du mystère et du silence blanc.


 

 

​​​​​​​***

 

 

La beauté en héritage


 

Pour toutes les traversées houleuses de jadis,

Toi, l'ami des ténèbres que je ne connais pas,

Ne regrette rien du passé, il s'est statufié

Dans le marbre,

Je t'appelle à me rejoindre car je sais que tu partages

Avec moi bien des naufrages et des tempêtes de sable,


 

Aujourd'hui, je te transmets la beauté en héritage,

Le ciel d'une immensité bleue, les feuillages immobiles

Et la vie balbutiante entre mes lèvres closes, chargées

De leurs secrets,


 

Aujourd'hui, je ne veux plus vivre couchée

Dans des draps d'incertitude,

Je veux me redresser et faire face au soleil,

Libre de cette force incontrôlable qui me pousse à crier

Avec la foule,

Aujourd'hui, j'écris en lettres de feu les premières pages

de mon futur et peu m'importe les ratures.

 

 

MARIE-JOSÉ PASCAL 

 

Elle se présente :

 

  Marie-josé Pascal a découvert la poésie à l'école et immédiatement ce fut une révélation, lire à haute voix des textes dont le sens lui échappait mais dont la beauté des mots la séduisait, à sept ans, elle essaie d'écrire avec sa maladresse enfantine. De  197O à 1976, elle publie des textes dans une revue "Humanisme Harmonie", puis dans la revue Novo Vento " Danse tzigane,  danse ", parution d'un texte "les rameurs " dans la revue Allal, 2O17-2O18 Poésies publiées dans l'Anthologie Flammes vives,  et aussi dans la revue Les citoyens des lettres, a participé également avec beaucoup de plaisir à l'Anthologie de " l'humain pour  Les migrants" à l'initiative de Jean Leznod, des textes sont parus également dans le magazine " Le Capital des mots" d'Eric Dubois.  La poésie actuelle est loin d'être une fioriture c'est un engagement vers plus d'humanité.
 

Marie- José Pascal - DR

Marie- José Pascal - DR

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents