Le Capital des Mots.

Le Capital des Mots.

Revue littéraire animée par Eric Dubois. Dépôt légal BNF. ISSN 2268-3321. © Le Capital des Mots. 2007-2020. Illustration : Gilles Bizien. Tous droits réservés.


LE CAPITAL DES MOTS - JEAN-JACQUES GLEIZAL

Publié par Le Capital des Mots sur 8 Novembre 2018, 17:22pm

Catégories : #poèmes


 

J’écris sur un nuage

Blanc

Voluptueux

Petites boules enlacées

Qui déteignent sur mes vers de poète alangui

Les mots s’assemblent en rond

Sur les bords de la marée de coton

Puis naviguent

Font des boucles

Qui enlacent et traversent

Le bouquet blanc devenu rose

A force de poésie

Il se peut qu’une pluie fine

S’écoule vers la terre en long filament

Entraînant dans sa douce plongée

Des vers frères et sœurs des boules de cristal

Peu de terriens le savent

Mais il est vrai

Que les gouttes d’eau venues du ciel

Cachent parfois sous leur humidité

Des pensées de beauté

Écrites par un sage

Marié aux nuages


 

***

 

Il faut bien

Qu’au détour de cette longue journée d’ennui pluvieux

Venant des profondeurs de la terre

Il s’en construise

Des mots sentis

Aimés

Oh combien aimés et sentis

Des mots qui s’ouvrent sur des images

Belles et foudroyantes

Pour dire la vie

Une vie de travers certes

Mais de fleurs parées

De couleurs d’étincelles

Et puis si ça ne suffit

Il faudra creuser

Sonder

Prendre un nouvel élan

En quête de nouvelles pépites

Des diamants éclatants

De rouges et vertes pierres brutes

Aux angles aiguisés

D’ apparaître

Autant de présents

Dessin d’un horizon lumineux

Pour que se dissolvent les sombres contours de ma mélancolie


 

***
 

Une ville

Comme une île

Dans ma maison de rêve

Je te dirai restons

Je te dirai

Partons

Nous les sillonnerons

Les parcourrons

Au milieu de leurs objets répandus

De leurs forêts profondes

Dans les rues nous cheminerons

Éblouis

Par des rencontres fugaces

De fugitifs de pays lointains

Dans la froideur des temps présents

Nous chercherons la douce tiédeur

De la maison secrète

Heureux de naviguer

Dans des contraires

Apparents

Réduits au bonheur de vivre dans l’instant


 

***

 

Va ma poésie

Avance

Sans te retourner

Défie-toi

Des souvenirs anciens

Empreints de mélancolie


 

Sois ferme

Ne te laisse pas attendrir


 

Va ma poésie

Avance

Cherche sans fin

Dans le cours de la rivière

Au-delà des montagnes

A travers la forêt

Dans ses grottes profondes

Les mots vrais

Qui

Forgés par quelques tours de magie

Transformeront le monde

A force de beauté


 

JEAN-JACQUES GLEIZAL

 

Il se présente :

 

Je suis universitaire (professeur de droit et de science politique) à la retraite. J’ai enseigné le droit et la science politique, plus particulièrement l’administration et les politiques publiques. Aussi expert en Afrique pendant 12 ans sur le développement institutionnel.

Mais toujours amateur de littérature (mon mémoire de science politique était sur Stendhal) et collectionneur d’art (contemporain et africain). J’ai écrit sur le droit ainsi qu’un livre sur l’art contemporain. J’écris actuellement sur des artistes.

Je pense que j’ai toujours écrit (littérature), notamment en voyage. En 2014, un roman que j’ai laissé dans mes tiroirs.

Pour la poésie c’est plus récent. J’en écris constamment. Par exemple le défi d’un poème par jour. Au bout de 80 j’ai arrêté et ai repris un rythme sans recherche de « performance ».

Pourquoi j’écris de la poésie ? Ce sont des images qui viennent, des mots et des phrases et puis l’envie de poursuivre le cheminement. C’est aujourd’hui ma façon de vivre avec l’art, dans l’art. Comme l’écrit Rilke, il se fait alors qu’« être ici est une splendeur ».

Actuellement je vis en Bourgogne où nous avons constitué une compagnie de poètes, « Accords écrits ».

J’ai dû écrire environ 200 poèmes.

FEPEMOS va publier en décembre « Se toucher » dans sa version papier. La revue « Le capital des mots » vient par ailleurs de commencer à mettre quelques-uns de mes poèmes en ligne.

gleizalj@gmail.com

 Jean-Jacques Gleizal - DR

Jean-Jacques Gleizal - DR

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents