Le Capital des Mots.

Le Capital des Mots.

Revue littéraire animée par Eric Dubois. Dépôt légal BNF. ISSN 2268-3321. © Le Capital des Mots. 2007-2020. Illustration : Gilles Bizien. Tous droits réservés.


LE CAPITAL DES MOTS - JANE ANGUÉ

Publié par Le Capital des Mots sur 19 Novembre 2018, 16:45pm

Catégories : #poèmes

Elémentaire

 

goûte

gouttes

baisers froids en cascade

front renversé

recueillir

le jus du ciel exprimé à travers

l’étamine de l’atmosphère

 

cette pluie

 

imbibe les yeux

les narines emplies

nourrit de perles odorantes

air liquide qui s’infiltre

par le bout des doigts

habillant ma peau

moirée

glissante

mains absentes

gouttes tambourinant

battements de cœur en chœur

courant dans la rue

pulsations de moteur

déjà entendu

averses déjà vues

version longue

années durant

 

cette pluie

 

nuages à bout de langue

 

dessine le visage

en poudre de lumière ocre

poussière en fusion du désert

peint les vitres au revers

reflet des joues striées

 

revient à la terre

ruisseaux débordés

emportant chemin par chemin

creux et détournés

 

 

***

Voyage autour d’une pomme

 

Pomme

 

Poème

 

Puis-je t’offrir

 

parfums de mon pays, robe rouge

écarlate éclate en grand sourire,

bras ouverts et vert timide

teinté de jaune paille et foin,

étés en pluie, matins en masque

de givre, toux de faisans, corbeaux

en bourrasque, haies en mailles

des champs, vallons qui roulent

de vague en vague, soleil blanc

d’hiver, en soie, diffus à travers

brumes et nuages clairs, chair

qui brille, perle en jus, coule

en mots acidulés, ronce, épine

noire, églantier, sous-bois piquant

de châtaigniers, feuilles d’airain,

hêtres de mai en chaussettes de jacinthe ?

 

****

 

Brancardier

 

Avec ces mots, puis-je panser

les plaies béantes, les blessures profondes ?

 

Avec ces mots, puis-je faire couler

du miel sur les brûlures d’un écorché-vif

habité jour et nuit par le désespoir ?

 

Avec ces mots, puis-je refermer

les entailles qui lacèrent les bras impuissants

d’un esprit insoumis ?

 

Avec ces mots, puis-je soulager tes maux ?

Puisse ma langue nettoyer le flot de mauvais sang

en léchant les gouttes une à une.

 

Découvre les cicatrices de ta douleur.

prends mes mots, mes paroles, ma langue

pour en faire un silence éloquent,

pour en faire un baume.

 

Puis efface-moi

et crie.

 

JANE ANGUÉ

 

Elle se présente :

 

Après une licence de français à King’s College, à Londres, Jane Angué s’est installée en France, a préparé une maîtrise de Lettres Modernes, ensuite l’agrégation et un DEA d’anglais, en littérature. Enseignante, elle est revenue récemment à l’écriture en anglais et en français pour des magazines imprimés et en ligne.

 

Jane Angué - DR

Jane Angué - DR

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents