Le Capital des Mots.

Le Capital des Mots.

Revue littéraire animée par Eric Dubois. Dépôt légal BNF. ISSN 2268-3321. © Le Capital des Mots. 2007-2020. Illustration : Gilles Bizien. Tous droits réservés.


LE CAPITAL DES MOTS - CATHERINE ANDRIEU

Publié par Le Capital des Mots sur 10 Novembre 2018, 20:44pm

Catégories : #récits

La physique est morcelée dans ton esprit morcelé, ton corps morcelé écrire avec la joue, lettre par lettre, alphabet du prophète empêché, quand le vers est uni.

Relativité générale et mécanique quantique, comment concilier l’inconciliable, ton déchirement rock & roll mais chut…

 Jamais tu ne guériras, ne dis pas que je te l’ai dit…

 As-tu seulement dansé un jour sans ton fauteuil ?

 Une nuit, tandis que tu dors, elle échappe…

 Elle dit… Je me cogne comme un oiseau fou aux barreaux de l’être, aux barreaux du   monde…

 Je suis la cage et l’oiseau…

 Ne pas dormir…

 Ne pas fléchir…

 Ne pas sombrer…

 Être belle de nuit…

 Un météore flambant, une comète sans fin en la nuit sans mouvance…

 Plonger au creux de l’onde, au cœur du songe…

 Infléchir la structure de l’Univers sous l’influence de la matière, la marée se retire et en retour le mouvement désastre-des astres.

 Comment tenir compte alors de l’infiniment petit ?

 Quid de la gravitation quantique, te hantera jusqu’à ta mort à cet Univers et peut-être à tous les autres…

 Une chose est toujours au repos en comparaison d’une autre, l’Univers, maître des grands équilibres, où l’équilibre vient des forces équivalentes, soit d’un mouvement linéaire, celui des roues de ton fauteuil…

 C’est ainsi qu’Elle se retrouve dans la forêt, rayonnant dans un halo d’énigme et de rêve.

 Elle marche au hasard du destin …

 Tu dis sommes-nous condamnés par la relativité à l’observation du passé ?

 Comment chasser la petite histoire, celle du corps posé là, au-dedans duquel ton Esprit se débat car il n’est pas de repos absolu, jamais…

 

Extrait de " Hawking ; Etoile sans origine " (Editions Rafael de Surtis, 2018 )

 

 

CATHERINE ANDRIEU 

 

Elle se présente :

 

Catherine Andrieu est née en 1978 à Metz. Elle a  enseigné la philosophie à Aix-en Provence. Elle publie un essai sur Spinoza en 2009 aux éditions L’Harmattan, puis trois recueils de poésie aux éditions du Petit Pavé : Poèmes de la Mémoire Oraculaire (2010), Nouvelles Lunes (2014), Seuls les oiseaux sont libres (2016). Enfin, elle s’essaie au récit poétique aux éditions Rafael de Surtis : Ce Monde m’étonne (2017), J’avais bien dit Van Gogh (2017), Très au-delà de l’Irréel (2018), Hawking ; Etoile sans origine (2018).

Par ailleurs, elle est artiste-peintre.

 

Hawking ; Etoile sans origine. Catherine Andrieu. Editions Rafael de Surtis, 2018.  Illustration de la couverture : tableau de  © Vassily Kandinsky. - DR

Hawking ; Etoile sans origine. Catherine Andrieu. Editions Rafael de Surtis, 2018. Illustration de la couverture : tableau de © Vassily Kandinsky. - DR

Hawking ; Etoile sans origine. Catherine Andrieu. Editions Rafael de Surtis, 2018.  - DR

Hawking ; Etoile sans origine. Catherine Andrieu. Editions Rafael de Surtis, 2018. - DR

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents