Le Capital des Mots.

Le Capital des Mots.

Revue littéraire animée par Eric Dubois. Dépôt légal BNF. ISSN 2268-3321. © Le Capital des Mots. 2007-2020. Illustration : Gilles Bizien. Tous droits réservés.


DE L 'HUMAIN POUR LES MIGRANTS

Publié par Le Capital des Mots sur 6 Novembre 2018, 19:00pm

Catégories : #de l'humain pour les migrants,, #annonces, #poèmes, #infos,, #peintures

De l'humain pour les migrants, sortie du recueil collectif

Communiqué de poésie

 

 

Constitué de textes et œuvres de poètes, auteurs et artistes contemporains, cet ouvrage est un message de solidarité et de fraternité envers ceux que l’on nomme aujourd’hui les migrants.

 

Bâti comme un édifice commun, il se veut représentatif de la société que nous rêvons, pour voir se pérenniser des valeurs qui devront guider toute politique : la fraternité, le respect, l’humanisme.

 

Comment oublier ces images insoutenables de ces hommes, femmes et enfants, qui au péril de leur vie, traversent mers et océans, livrés aux dangers le plus extrêmes. Comment oublier cet enfant blotti dans les bras de sa mère, qui ne lui offre même plus un refuge chaud et doux.

 

Comment ignorer cette loi, parmi les plus élémentaires, à laquelle tout être devrait obéir aveuglément : Porter assistance à ceux qui sont en péril, aux démunis. Il est question du plus élémentaire des actes que se doit de poser un être humain : secourir son prochain. Et l’histoire nous apprend que l’homme est capable du pire, mais aussi du meilleur.

 

De l’humain pour les migrants, c’est donc une petite pierre, pour que chacun puisse faire le choix du meilleur. Nous, poètes et artistes, déjà unis dans ce désir de ne plus ignorer l’inadmissible, avons fait le choix d’agir.

 

En cela, nous nous inscrivons parmi les nombreuses initiatives d’entre aide qui existent, bien heureusement. Chaque pensée, parole, action, même si elle paraît dérisoire, compte et peut influer.

 

Ce recueil est aussi une formidable aventure humaine, tout d’abord avec la constitution d’un groupe sur les réseaux sociaux. En une année, des poètes et artistes du monde entier ont envoyé plus de deux mille textes. Et nous avons reçu le soutien de nombreuses revues, qui ont relayé l’appel à textes. Enfin, il a fallu rassembler une équipe éditoriale constituée de bénévoles, qui a épluché chaque texte pour réaliser le choix final et permettre la sortie de cet ouvrage unique et représentatif de la variété de la poésie francophone contemporaine.

 

De l’accouchement naît toujours l’espoir.

 

Jean Leznod et les auteurs réunis

 

Contacts :

Carole Mesrobian - c.mesrobian@orange.fr - 06 15 07 92 68

Fanny Mourcel – fanny_mourcel@hotmail.com – 06 19 94 02 35

Jean Leznod – jean.leznod@gmail.com – 06 22 60 18 96

 

Lien pour commander : http://www.jacquesflamenteditions.com/351-de-lhumain-pour-les-migrants/

Les droits d'auteur seront intégralement reversés à des associations d'aide aux migrants et nous tenons à votre disposition le recueil au format PDF dans une version spécimen.

 

*************************************************************

 

 

 

 

 

EXIL

 

Fuir
La peur dans le dos et sa pointe qui ronge
La peur dans le ventre son poing serré
Marcher courir ramper
Des cinq trésors emportés en jeter un, trop lourd,
Vendre l’autre perdre le troisième,
Regarder l’homme à la frontière qui vous vole le quatrième
N’avoir presque plus rien d’avant juste une poignée de terre
Une médaille la photographie mille fois pliée d’un visage
Fuir
Croire, puis espérer seulement
Puis espérer moins
N’avoir plus de choix
Avancer
Avancer

Ne pas voir le camion qui arrive sur la route

 

ALEXO XENIDIS 

 

***

 

A l’exception
D’ un mouvement
Pour aller
Te réfugier
En dedans
De l’inconnu
Au-delà
Seul
Le crépuscule
Reste
Matière à certitude
Étant donné que
Le doute
Règne
Sans partage
Au seuil
De la case départ
Que tu as choisie
Tu retiens ton souffle

 

CHRISTOPHE BREGAINT

 

***

Ma mémoire brûle
autant

Que la mer et le sel et la brise
Où se recueillent
Tous les vivants

L'endroit s'horrifie d'un passé
sans trace
Loin de l'hospitalière
de l'étrange tendresse
Il y a un matelas gris

Ma mémoire brûle

Un peu de sang sur la plage

Maintenant la femme ne sait où aller où donner vie
ne parle plus

Peut-être dans les herbes encore hautes de la dune

Il y a des cris

(Crâne cogne & le bruit des chimères)
Sous les déserts du rivage
Seuls
Les bras du souvenir cajolent un nouveau-né

 

 

SOPHIE BRASSART 

 

Extraits de  "De l'humain pour les migrants. Recueil collectif sous la direction de Jean Leznod ". Editions Jacques Flament. Septembre 2018. 

 

 

Plus d'infos :

 

Prix : 17 € 

 

http://www.jacquesflamenteditions.com/351-de-lhumain-pour-les-migrants/

"De l'humain pour les migrants. Recueil collectif sous la direction de Jean Leznod ". Editions Jacques Flament. Illustration : Maria Giannakaki - DR

"De l'humain pour les migrants. Recueil collectif sous la direction de Jean Leznod ". Editions Jacques Flament. Illustration : Maria Giannakaki - DR

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents