Le Capital des Mots.

Le Capital des Mots.

Revue littéraire animée par Eric Dubois. Dépôt légal BNF. ISSN 2268-3321. © Le Capital des Mots. 2007-2020. Illustration : Gilles Bizien. Tous droits réservés.


LE CAPITAL DES MOTS - CARL KUATE FODOUOP

Publié par Le Capital des Mots sur 1 Octobre 2018, 07:32am

Catégories : #poèmes

à Marine Dezert

 

Accalmie préservée et ô combien suscitée

Par cette ange dont je ne saurais que trop louer

La Beauté...

Marin(e) est son angélisme,

D'aubépine est son prisme!

Suave est sa voix,

D'or subsiste son Aura.

C'est ce genre de femmes :

 

Femme, Muse, Nymphe, Ange et Déesse...

Qui méritent d'amples caresses!

 

Jamais assez je ne t'en remercie :

Tu me permets d'atteindre l'ataraxie

 

La Beauté diamantine

de tes yeux fascine,

Jusqu'à rendre muet

le plus bavard des renards...

La Beauté diamantine

de tes yeux fascine,

Jusqu'à rendre anthropomorphe

le plus bel Art!

 

 

***

à Marine Bonaparte

 

Émergeant à peine d'un sommeil réparateur,

Je sors ainsi ma plume afin de relater mon rêve tout juste terminé...

De mes paysages oniriques, tu figures le prime envahisseur :

Ta douce présence mon Hypnos a en effet caressé!

 

La voix suave qui durant cette nuit m'a bercé,

Moi, dernier des enfants de l'Empirée ;

Pourrait remplacer aisément un chœur

De sirènes...

De la sorte capturer mon cœur -

Issu de l'ébène-

Celui là-même qui à l'instar du ciel et des nuages ainsi que de l'écume et de la mer :

Se dévoile bleuté...

 

Une Amazone perdue dans la sublimité de la ruralité,

Ai-je eu l'honneur d'accompagner...

Son sourire initie la fusion de mon for intérieur,

Seul compte alors son absolu bonheur!

 

Atteindre ensemble la Terre Promise,

Se présente en tant que but inavoué.

Rendre à tout Prométhée son espoir de Nirvana,

Voici la mission secrètement attribuée

À chaque bodhisattva.

 

Ô toi, Nymphe de Sisyphe,

-S'il te plaît-

Prends le temps de soigner la peine qui en mon sein lentement naît…

 

 

***

 

Debussy La Mer (Full Length) : 정명훈 Chung Myung-Whun & Seoul Philharmonic Orchestra

 

C’est par ici que se situe la Mer de Debussy

C’est par là que se situe l’endroit de tout fracas

C’est en ceci que j’écris un troisième poème

Précisément parce que la limite est là

Limite, frontière, ou boundary

Ce n’est bien là qu’une question de sème

La sémantique, c’est bien

L’ontologie, c’est mieux

Philologie, le frein

A tout progrès dans les cieux…

 

 

 

 

 

CARL KUATE FODOUOP

 

 

Il se présente :

 

 

Je suis né le 14 janvier 1996 à Neuilly-sur-Seine. Âgé de 22 ans, j’étudie actuellement en master Cultural Policy & Management à Sciences Po Paris. J’ai intégré Sciences Po suite à un Baccalauréat S au lycée Pasteur. Cela fait quelques années que je m’essaie à la poésie et je m’efforce d’améliorer mes compétences en calligraphie persane au qalam et sino-nippone au pinceau. J’aime beaucoup copier des poèmes anciens chinois (gushi et jintishi) et des haïkus japonais. Je pratique la méditation en 8-4-16-2 de type shamatha, vipassana, shikantaza, zazen en senza, lotus, Burmese positions, et j’apprécie l’harmonie du Feng Shui, du Taï Chi Chuan ainsi que du Qi Gong / Gong Fu et Muay Thaï. DJ/Producteur, bassiste ainsi qu’apprenti batteur/guitariste/pianiste, je souhaite mêler musique, poésie et calligraphie au sein d’oeuvres en triptyque.

Car Kuate Fodouop - DR

Car Kuate Fodouop - DR

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents